• IFAC

Accueil Publications  Articles ou chapitres dans des ouvrages (...)
  • Edited by David Williams, Michael Schmitt, and Quentin Wheeler

    The Future of Phylogenetic Systematics : The Legacy of Willi Hennig

    Cambridge University Press, 2016, 485 pp.

    Sophie Pécaud
    Willi Hennig (1913–76), founder of phylogenetic systematics, revolutionised our understanding of the relationships among species and their natural classification. An expert on Diptera and fossil insects, Hennig’s ideas were applicable to all organisms. He wrote about the science of taxonomy or systematics, refining and promoting discussion of the precise meaning of the term ’relationship’, the nature of systematic evidence, and how those matters impinge on a precise understanding of (...)

  • Sous la direction de Lucie Kayas et Hervé Lacombe

    Du langage au style, singularités de Francis poulenc

    Société française de musicologie

    Jérôme Rossi
    Pétrie d’influences, écrite dans des genres établis, fondamentalement tonale, l’œuvre de Francis Poulenc montre de manière éclatante qu’il est encore possible, durant la première moitié du xxe siècle, de tirer un style éminemment personnel d’un langage hérité. Animée de paradoxes et oscillant du profane au sacré, empruntant constamment sa matière à d’autres auteurs sans jamais perdre son caractère propre, la musique du compositeur français est reconnaissable entre toutes. Elle porte la marque de singularités (...)

  • Carl Dahlhaus

    L’esthétique de la musique

    Traduit et annoté sous la direction de Julien Labia par Julien Farges, Julien Labia, Charlotte Loriot, Nathalie Lucas, Elise Marrou, Alain Patrick Olivier, Francesco Peri, Nicolas Rialland

    Alain Patrick Olivier
    Carl Dahlhaus (Hanovre, 1928-Berlin, 1989) étudia la philosophie et la musicologie. Il enseigna de 1967 à jusqu’à la fin de sa carrière à la Technische Universität de Berlin Ouest. Colossale par son volume et son importance, son oeuvre influença une génération d’intellectuels et marque encore profondément les études sur la musique depuis le dernier tiers du vingtième siècle. L’Esthétique de la musique est son premier grand livre : en plus d’être un ouvrage fondamental pour comprendre les développements (...)

  • Sous la direction de F.Toudoire-Surlapierre et P.Lecroart

    Marges de l’opéra : Musique de scène, musique de film, musique radiophonique 1920-1950

    Editions VRIN

    Jérôme Rossi
    Au XXe siècle, des années vingt aux années cinquante, l’opéra apparaît comme un genre en crise dont la mort est déjà proclamée. Si le déploiement des Ballets russes puis des Ballets suédois a ouvert, en France, une voie de substitution pour développer de nouveaux modes de collaboration entre la musique et la scène, on connaît mal les possibilités alors offertes par le théâtre que l’autorité récente du metteur en scène a profondément renouvelé. De même, deux nouveaux médias, le cinéma et la radio, donnent aux (...)

  • Sous la direction de J-M. Jacono et L.Pons

    Henri Tomasi, du lyrisme méditerranéen à la conscience révoltée

    Presses Universitaires de Provence

    Jérôme Rossi
    Ce livre propose une première synthèse des recherches musicologique consacrées au compositeur Henri Tomasi (1901-1971). Des racines corses et provençales à sa carrière de compositeur, des aspects d’un lyrisme méditerranéen aux révoltes d’un musicien pleinement concerné par les bouleversements et les injustices qu’a traversés son siècle, Henri Tomasi fait de l’ensemble de son œuvre l’écho d’un humanisme vibrant, qui l’amène de l’inquiétude mystique à un engagement exigeant. L’esthétique, la pensée, les (...)

  • Sous la direction de Renaud Lagabrielle et Timo Obergöker

    La chanson dans le film français et francophone depuis la Nouvelle Vague

    Königshausen & Neumann

    Jérôme Rossi
    Le succès remporté auprès du public comme de la critique par On connaît la chanson d’Alain Resnais en 1997 peut être considéré comme la marque de la résurgence de films français dans lesquels la chanson joue un rôle central. De fait, alors que depuis la fin des années 1950, de tels films occupaient une place tout à fait marginale dans la production cinématographique, depuis la fin des années 1990, plusieurs films importants dans lesquels la parole parlée alterne avec la parole chantée sont sortis sur les (...)

  • Sous la direction de Cécile Auzolle

    La création lyrique en France depuis 1900

    Presses universitaires de Rennes

    Jérôme Rossi
    Que signifie créer un opéra, en France, depuis 1900 ? Ce volume propose des outils pour comprendre et découvrir les paradoxes, les utopies et la réalité de la scène lyrique dans un univers bousculé par plusieurs guerres et de profonds changements sociaux et culturels. Les analyses sont complétées par des entretiens avec Georges Aperghis, Isabelle Aboulker, Graciane Finzi, Pierrette Fleutiaux, Pierre Bartholomée et Jean-Baptiste Barrière. (...)

  • Sous la direction de Rebecca Copenhaver (Lewis & Clark College) et Todd Buras (Baylor University)

    Thomas Reid on Mind, Knowledge and Value

    Oxford University Press

    Angélique Thébert
    This volume offers a fresh view of the work of Thomas Reid, a leading figure in the history of eighteenth-century philosophy. A team of leading experts in the field explore the significance of Reid’s thought in his time and ours, focusing in particular on three broad themes : mind, knowledge, and value. Together, they argue that Reid’s philosophy is about developing agents in a rich world of objects and values, agents with intellectual and active powers whose regularity is productive. Though (...)

  • Sous la direction de Gabriel Mahéo et Emmanuel Housset

    Max Scheler. Éthique et phénoménologie

    Rennes, Presses universitaires de Rennes, collection « Philosophica », 2015

    Patrick Lang
    La pensée de Max Scheler (1874-1928) a un destin paradoxal : reconnu de son vivant comme un philosophe essentiel, notamment par Heidegger qui voyait en lui « la force philosophique la plus vive » de son temps, figure majeure de la phénoménologie, du personnalisme et de l’anthropologie philosophique, son œuvre monumentale est aujourd’hui passée sous silence, alors même que son influence et sa portée n’ont jamais cessé d’être reconnues.
    La force et l’originalité de cette pensée résident tout d’abord dans (...)

  • Aux éditions Classiques Garnier

    S’émouvoir de l’injustice. Rawls et le ressentiment

    Le Sens de la justice, une « utopie réaliste » ?

    Florent Guénard
    Le Sens de la justice, une « utopie réaliste » ? Rawls et ses critiques, ouvrage collectif sous la direction de S. Guérard de la Tour, G. Radica et C. Spector.
    Le sens de la justice, selon John Rawls, s’avère indispensable pour qu’une société bien ordonnée soit stable et pour que ses membres en soutiennent les principes politiques fondateurs. Or quelle est la nature de ce sens moral auquel Rawls accorde un rôle crucial dans sa théorie de la justice comme équité ? Le résultat d’une éducation adéquate, (...)

  • La théorie de la reconnaissance : un modèle critique pour l’éducation ?

    In : Fabre, M., Gohier, C. (2015). Les valeurs éducatives au risque du néo-libéralisme, PURH, 79-90

    Alain Patrick Olivier
    Alain Patrick Olivier interroge la valeur de la théorie de la reconnaissance pour l’éducation en mettant en rapport son analyse du processus éducatif et sa critique de la société néo-libérale. Il met en évidence la structure éducative de la théorie de la reconnaissance telle qu’elle s’est construite dans la tradition philosophique chez Hegel et Marx pour la confronter à l’interprétation actuelle d’Axel Honneth. La question est de savoir si la lutte pour la reconnaissance est un modèle théorique de (...)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6

Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons