• IFAC

Accueil  Textes en ligne
  • Le Compatibilisme thomiste d’Antoine Arnauld

    Cyrille Michon
    Version d’une communication faite lors de la journée « Arnauld, Thomas d’Aquin et les thomistes », organisée par Denis Moreau, et à paraître dans les actes (Revue XVIIe Siècle). Arnauld a toujours défendu une forme de compatibilité du libre arbitre et de la nécessité liée à la providence (prédestination, grâce, péché), dans le sillage de saint Augustin. Mais sa lecture de Thomas d’Aquin, en qui il voit une forme plus affirmée de liberté chrétienne, même si elle reste « compatibiliste », lui a fait modifier (...)

  • La prescience et la liberté, le temps et l’éternité

    Une relecture du livre V de la Consolation de Philosophie

    Cyrille Michon
    Texte présenté lors d’une journée sur la Consolation de Philosophie organisée par F. Le Blay et A. Giavatto, et à paraître dans les Actes.
    Commentaire du livre V de la Consolation en dialogue critique avec l’interprétation récente qu’en a donnée John Marenbon.

  • Amour de soi et estime de soi : Walzer, Rawls, Rousseau

    Florent Guénard
    Michaël Walzer consacre des pages décisives, dans Sphères de justice, à la distinction entre estime de soi (self-esteem) et respect de soi (self- respect). Cette différence est essentielle car d’elle dépend la possibilité d’une société démocratique la plus égale et en conséquence la plus juste qui soit. Walzer défend en effet l’idée que la justice commande de préférer à l’égalité simple et arithmétique, une égalité complexe qui consiste à maintenir séparées les sphères où se (...)

  • Relativité, determinatio et parallaxe, remarques sur le traitement cartésien de trois controverses scientifiques

    Vincent Jullien
    Résumé : Trois sujets de philosophie naturelle, fort controversés à l’époque où Descartes élabore sa physique (incluant son système du Monde) sont particulièrement présents dans les Principes de la Philosophie de Descartes, le principe de relativité des mouvements des corps matériels, la nature que l’on nommera plus tard vectorielle de la grandeur qui caractérise l’état de mouvement d’un corps et que Descartes contribue à constituer par la notion de determinatio et l’objection parallactique contre (...)

  • La mésestime de soi : la philosophie sociale de Rousseau

    Florent Guénard
    La Lettre à d’Alembert est un des éléments du débat qui oppose Rousseau et d’Alembert sur la nature et la valeur de la civilisation. Ce débat commence dès le Discours préliminaire de l ’Encyclopédie (1751), qui, dans ses dernières pages, répond au Discours sur les sciences et les arts. Il se poursuit avec, pour Rousseau, la préface à Narcisse (1752), le Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes (1755) et la Lettre à d’Alembert (1758), et pour d’Alembert (...)

  • Kepler vs Galilée, la clé de l’énigme est-elle affaire de goût ?

    Conférence au Musée des Beaux-Arts de Nantes 17 septembre 2011.

    Vincent Jullien
    Il y a une énigme Kepler-Galilée. Un livre récent reprend la question des rapports entre Galilée et Johann Kepler, l’autre géant de l’astronomie des débuts de l’âge classique. Le livre de Massimo Bucciantini revendique, dès l’introduction que « Une étude sur Galilée et Kepler ne peut commencer que par Panofsky » (p.XVI). Les questions relevant des relations Kepler-Galilée sont les plus « scientifiques » qui se peuvent concevoir. Tout y est, observations, mesures, géométrie, calculs de tables, (...)

  • L’epieikeia aristotélicienne comme correctif de la loi

    Cyrille Michon
    L’article 12 du Nouveau Code de Procédure Civile énonce que « Le juge tranche le litige conformément aux règles de droit qui lui sont applicables. » Depuis la réforme des Parlements de l’Ancien Régime, le dura lex sed lex prévaut, dans le système juridique français, sur le summum ius summa iniuria. L’idée d’un recours exceptionnel à l’équité comme source de droit permettant au juge de prononcer sans le couvert de la loi (praeter legem) ou plus encore contre elle (contra legem) n’a pas droit de cité, et l’on (...)

  • Practical Reasoning and Free Will

    Cyrille Michon
    Elizabeth Anscombe’s Intention is silent about the problem of free will. But one is allowed to look for some lights on it in Anscombe’s analysis of practical reasoning, since a free action, as she argues in different papers, is undetermined. The distinction between causes and reasons of an intentional action is not sufficient to defend its freedom, since it can be argued that reasons determine the action of a rational agent, or the decision, being indifferent to reasons (and causes), would (...)

  • Le livre des vingt-quatre philosophes

    Dominique Doucet
    À propos de : Le livre des vingt-quatre philosophes. Résurgence d’un texte du IVe siècle. Introduction, texte latin, traduction et annotations par Françoise HUDRY, Histoire des doctrines de l’antiquité classique XXXIX, Vrin, Paris, 2009, 225 p.
    Saint Augustin accordait une telle importance au livre de la Genèse qu’il en rédigea plusieurs commentaires inachevés avant de réaliser son De Genesi ad litteram en 12 livres. Il en va de même pour l’heureuse ténacité de Françoise Hudry devant l’opuscule connu (...)

  • Théologie et philosophie de la nature dans la dialectique réflexive

    André Stanguennec
    (Conférence présentée à l’Université de Grenoble, le 8 février 2007, dans le cadre du Centre alpin de philosophie allemande, CAPA).
    Je tiens d’abord à préciser dans quelle tradition philosophique s’inscrivent les propositions qui suivent. Pour cela, je partirai d’une réponse faite par E.Weil lors d’une conversation au cours de laquelle on lui demandait comment il se situait par rapport à Kant et à Hegel, les deux auteurs auxquels il se référait le plus constamment dans ses livres. E.Weil eut cette réponse (...)

  • Philosophie analytique de la religion

    Cyrille Michon
    La philosophie de la religion comme théologie philosophique
    La philosophie peut se rapporter à la religion de plusieurs manières, et c’est historiquement ce qu’elle a fait. L’expression même de « philosophie de la religion » évoque sans doute aujourd’hui la réflexion philosophique sur le phénomène social et historique de la religion ou des religions, ainsi que celle qui considère le phénomène religieux comme essentiel à la vie de l’esprit ou à la vie sociale. …
    Ce texte est une version préliminaire de (...)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons