• IFAC

Accueil  Textes en ligne
  • Is Atheism (the Fact) Good Evidence for Atheism (the Thesis) ?

    publié dans le European Journal for Philosophy of Religion 7/1 (2015)

    Cyrille Michon
    The argument from ignorance mounted by John Schellenberg argues from the existence of non-faulty unbelief to the non-existence of God, from the fact of atheism or agnosticism to the truth of atheism. It relies on two putative conceptual relations : between the idea of love and that of personal relationship, and between personal relationship and existential belief on each side of the relation concerning the other relatum. I argue that each is debatable, and so the argument cannot (...)

  • « Esprit social » et « choses du ciel ». Religion et politique dans la pensée de Rousseau

    Florent Guénard
    Dans l’œuvre de Rousseau, politique et religion entretiennent des rapports complexes qui engendrent un certain nombre de tensions. Parmi elles, quatre sont particulièrement apparentes : En premier lieu, Rousseau, penseur contractualiste, s’attache à montrer que la souveraineté n’a pas de fondement divin mais qu’elle est d’origine humaine . En matière de pouvoir politique, les dieux n’ont pas la parole. Pourtant, lorsqu’il est question d’instituer un peuple, Rousseau recommande au législateur de (...)

  • Conférence, Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre, Lyon, 4 avril 2015

    Transmettre l’art, transmettre la liberté

    Perspectives philosophiques et historiques

    Alain Patrick Olivier
    Cette première séance du séminaire « Transmettre l’art, transmettre la liberté » inaugure les travaux de l’Atelier de Recherche sur la Formation des Artistes et des Enseignants mis en place par L’ENSATT de Lyon, LE PONT SUPERIEUR de Nantes, l’Université Lyon 2 – Laboratoire ECP et l’université de Nantes-CREN. Les partenaires de cette aventure ont en partage des convictions : l’art est un enjeu majeur de l’éducation ; la question de la formation se pose aussi bien dans le monde artistique que dans le monde (...)

  • La théorie de la reconnaissance : un modèle critique pour l’éducation ?

    In : Fabre, M., Gohier, C. (2015). Les valeurs éducatives au risque du néo-libéralisme, PURH, 79-90

    Alain Patrick Olivier
    Alain Patrick Olivier interroge la valeur de la théorie de la reconnaissance pour l’éducation en mettant en rapport son analyse du processus éducatif et sa critique de la société néo-libérale. Il met en évidence la structure éducative de la théorie de la reconnaissance telle qu’elle s’est construite dans la tradition philosophique chez Hegel et Marx pour la confronter à l’interprétation actuelle d’Axel Honneth. La question est de savoir si la lutte pour la reconnaissance est un modèle théorique de (...)

  • Sous la direction de Wolf Gerhard Schmidt, Jean-François Candoni, Stéphane Pesnel

    Le concept de Klang

    Klang-Ton-Musik. Theorien und Modelle (national)kultureller Identitätsstiftung (Zeitschrift für Ästhetik und Allgemeine Kunstwissenschaft, Sonderheft 13)

    Alain Patrick Olivier
    Klang, le Klang ne désigne pas seulement un phénomène sonore ou un phénomène de la musique, mais encore un concept et une structure de la philosophie. Le concept de Klang en tant qu’il permet un traitement analytique de l’objet sonore possède une valeur heuristique pour la philosophie ; il rend possible une ›opération‹ sur la philosophie. Il s’applique par suite à toute forme de discours, discours littéraire, discours scientifique, discours politique ou discours pédagogique. Une logique du Klang est à (...)

  • Place de l’optique dans l’épistémologie baconienne

    Place de l’optique dans l’épistémologie baconienne

    Delphine Toquet
    Dans le chapitre X de la Sagesse des Anciens, Francis Bacon raconte la terrible mésaventure de Penthée qui, parce qu’il avait voulu être le spectateur des sacrifices occultes de Bacchus en montant sur un arbre fut frappé de folie. Sa démence était telle qu’il croyait voir toute chose se dédoubler : devant ses yeux apparaissaient deux soleils et encore deux villes de Thèbes, en sorte que lorsqu’il s’approchait de Thèbes, la vue de l’autre Thèbes le faisait aussitôt revenir sur ses pas . Le chancelier (...)

  • Sujet, Fidèle, Citoyen : Espace Européen (XIe XXIe Siècles)

    Sous la direction de D. Avon

    Alain Patrick Olivier , Jean-Marie Lardic
    La recherche de l’objectivation du « sujet » à travers le temps et l’espace emprunte ici un chemin inédit. Tenant compte des travaux de philosophes comme Michel Foucault, Jürgen Habermas ou John Rawls, le travail collectif réalisé dans cet ouvrage vise à saisir la problématique de la dialectique du politique et du religieux, sans la focaliser sur la question du pouvoir ou de l’Etat. La particularité des expériences européennes au cours du millénaire écoulé y est soulignée : il y a eu une manière (...)

  • Descartes – La « Géométrie » de 1637

    P.U.F. – collection « Philosophies »

    Vincent Jullien
    Ce livre de Vincent Jullien, publié aux PUF en 1996 et aujourd’hui épuisé, est désormais disponible en téléchargement intégral gratuit sur le site du CAPHI.
    Présentation
    Descartes a pensé et affirmé avoir ‘achevé la géométrie’, ce qui n’est évidemment pas vrai, comme l’ont immédiatement prouvé les développements ultérieurs de cette science. La revendication cartésienne doit cependant être prise au sérieux car elle n’est pas sans fondement. L’algébrisation à laquelle Descartes donne un élan décisif est un (...)

  • Hegel saisi par le matérialisme

    La science de la logique et la logique des arts

    La Pensée, 378, avril/juin 2014

    Alain Patrick Olivier
    "Boulez dit, à propos de Klee, que le peintre ne regarde pas la nature pour la reproduire mais pour comprendre ses structures et ses mécanismes, et pour créer sur ce modèle des développements organiques. Il ne copie pas la nature mais il la retrouve dans des schémas. Il s’agit donc d’observer la logique à l’oeuvre dans la nature et de la transposer dans l’art pour en tirer un mode de fonctionnement, un mode de production suivant un certain mode de déduction, de prolifération des idées. Le peintre (...)

  • Le darwinisme en Chine

    Zhang Binglin : la mutation philosophique d’un évolutionniste chinois

    Lilian Truchon
    Philologue, journaliste, critique littéraire et militant républicain chinois, Zhang Binglin (1868-1936, nommé en Chine : Zhang Taiyan) est une figure intellectuelle emblématique de la fin de la dynastie Qing. Sa contribution à la diffusion des idées modernes venues d’Occident est considérable, en particulier celles sur l’évolution et le transformisme biologique. Ce texte tente d’évaluer une étape importante dans l’évolution de sa pensée philosophico-politique, située vers 1908 et nourrie de références (...)

  • France-Allemagne : Figures de l’intellectuel entre révolution et réaction 1780-1848

    Alain Patrick Olivier
    De la mort de Voltaire à la révolution de 1848, les savants, philosophes et écrivains redéfinissent leur rôle politique, dans le sillage d’une Révolution française perçue comme étant l’oeuvre des philosophes. Les intellectuels s’interrogent sur les effets politiques de leurs textes, les conditions d’une participation aux charges administratives et éducatives, de leur fonctionnarisation ou d’une prise de parole qui touche un public plus large que le cercle savant.
    À rebours d’une histoire qui les présente (...)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8

Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons