• IFAC

Accueil  Publications

  • Préface de Marco Panza

    Préface à l’ouvrage « Ce que peuvent les sciences »

    Vincent Jullien
    Cette préface, dit Marco Panza, "exprimera certes une opinion critique, mais fondée sur la conviction que le livre apporte une contribution d’envergure à la philosophie des sciences et mérite d’être médité, car tout ce qui y est dit est soit instructif, soit éclairant et souvent les deux. Tant mieux si l’éclairage offre parfois des vues que je ne saurais partager. D’autres, j’en suis sûr, y adhéreront. Je commencerai par rendre explicite une remarque générale. Il ne s’agit pas d’un livre de circonstance, (...)

  • Covid 19, remarques sur un épisode scientifique contemporain.

    Post-face de l’ouvrage « Ce que peuvent les sciences ».

    Vincent Jullien
    Post-face ajoutée en mai 2020 au livre Ce que peuvent les sciences qui est publié en juin 2020 aux Editions matériologiques.
    La pandémie de Covid-19 est un épisode sanitaire, médical, social, politique, économique et aussi scientifique. Il s’agit donc d’un phénomène pluridimensionnel. Je propose ici quelques remarques et réflexions sur ce dernier aspect de la pandémie et seulement sur celui-là. Sans doute est-il possible d’y réfléchir de façon autonome, c’est-à-dire en respectant les distinctions entre (...)

  • Foi et croyances religieuses

    L’attitude propositionnelle de la foi : croire Dieu (que p)

    Philosophie n. 145 (mars 2020), p. 102-120

    Cyrille Michon
    De manière très générale, la foi est une attitude propositionnelle, l’attitude de croire portant sur un contenu propositionnel. Il convient également de faire une place à la croyance ou au croire qui correspond à une adhésion à celui qui parle, au sens où « je vous crois ». Le croire de la foi se rapporte à Dieu ou à celui qui parle pour Dieu, le prophète. La foi c’est alors croire Dieu. Pour proposer une élucidation de cette conception de la foi comme croire Dieu, je commencerai par la mise en place de (...)

  • Revue Thomiste 119 (2019 n°4) : p. 531-576

    Le double effet d’un acte de légitime défense

    Lectures de la Somme de théologie, IIa-IIae, q. 64, a. 7

    Cyrille Michon
    L’article de la Somme consacré à l’homicide en situation de légitime défense a traditionnellement été tenu pour la source de la doctrine du double effet, formulée par les théologiens puis par le Magistère catholiques. Pourtant, des lectures incompatibles en ont été faites dès la seconde scolastique, qui sont présentée dans la première partie de cette étude. Une divergence majeure oppose ceux qui, comme Cajetan, trouvent bien dans le texte de saint Thomas la distinction entre effet visé et effet seulement (...)

  • In. R. Goodman, J. Genone & N. Kroll (eds.) « Singular Thought and Mental Files », Oxford University Press, 2020.

    The Mental Files Theory of Singular Thought : A Psychological Perspective

    avec Joulia Smortchkova & Brent Strickland

    Michael Murez
    Abstract : We argue that the most ambitious version of the mental files theory of singular thought, according to which mental files are a wide-ranging psychological natural kind underlying all and only singular thinking, is unsupported by the available psychological data. Nevertheless, critical examination of the theory from a psychological perspective opens up promising avenues for research, especially concerning the relationship between our perceptual capacity to individuate and track (...)

  • Les Études philosophiques 2019/3 (N°193)

    Transparence, accointance et modes de présentation

    In S. Gandon et D. Perrin « Renouveau de la notion russellienne d’accointance »

    Bruno Gnassounou
    Le russellianisme et néo-frégéanisme soutiennent tous deux que nous avons des pensées irréductiblement singulières, fondées sur une relation d’accointance avec l’objet de pensée, mais le néo-frégéanisme, en introduisant la notion de mode de présentation singulier, semble bien mieux rendre compte de la fonction cognitive de ces pensées en donnant une solution aux puzzles de Frege et de Campbell (1re partie), qui concernent la recognition de deux objets, c’est-à-dire la capacité à les discriminer ou à les (...)

  • La philosophie de Nietzsche

    Blaise Benoit

    Denis Moreau
    Blaise Benoit, professeur en classes préparatoires et chercheur associé au Caphi, vient de publier un ouvrage consacré à une présentation d’ensemble de la philosophie de Nietzsche dans la collection « Repères » aux éditions Vrin. Cliquezici pour en voir la présentation.

  • In : C. Gutland, X. Yang, W. Zhang (dir.), Scheler und das asiatische Denken im Weltalter des Ausgleichs, Scheleriana, vol. 6, Nordhausen, Bautz, 2019, p. 200-213.

    Cultivating the Sense of Emotional Identity with the Living Universe

    Patrick Lang
    In the second edition (1923) of The Nature of Sympathy, Scheler claims “a long-term reciprocal adjustment [Ausgleich] between the Western ethos and that of Asia, and especially India ; so that eventually Asia should learn to cultivate the Western ideals of humanitas and the non-cosmic love of persons in God, while we of the West should cultivate in ourselves the sense of emotional identity with the living universe” (VII, 113-114). My contribution examines the implications of the latter (here (...)

  • Canadian Journal of Bioethics

    Favoriser l’autonomie du patient face aux données additionnelles en médecine génomique

    5 novembre 2019

    Guillaume Durand
    Favoriser l’autonomie du patient face aux données additionnelles en médecine génomique G Durand, M Guillet, S Mercier. Can J Bioeth / Rev Can Bioeth. 2019 ;2(2):135-142. Résumé :
    "Depuis ces dernières années, nous assistons à une révolution technologique en génétique moléculaire avec l’avènement du séquençage de nouvelle génération (NGS). Lors des consultations médicales de génétique à l’hôpital, le patient est confronté à la question difficile de la recherche et de la divulgation des données dites (...)

  • dans « Les formes historiques du Cogito » (dir. K. S. Ong-van-Cung)

    Le moi ne tient-il qu’au fil de la conscience ?

    L’héritage cartésien de Locke et Reid sur l’identité personnelle

    Angélique Thébert
    Cherchant à préciser ce qui assure la continuité du Moi, l’approche cartésienne la fait résider dans une substance pensante. En reformulant la question sous l’angle de l’identification de soi par soi, Locke fait reposer l’identité de la personne sur la seule conscience. Mais à partir de l’examen critique d’objections de Reid, nous montrons que Locke n’évince pas totalement la substance de la personne et nous précisons le rôle qu’il attribue à la « même conscience » dans la constitution de soi (par (...)

  • Les Études philosophiques 2019/3 (N°193)

    Le fressellianisme face au dilemme de l’accointance

    In S. Gandon & D. Perrin (eds.) « Renouveaux de la notion russellienne d’acquaintance »

    Michael Murez
    Selon le russellianisme, nous avons des pensées singulières faisant directement référence aux objets, fondées sur des relations d’accointance (1re partie). Selon le frégéanisme, toute pensée est médiatisée par un concept (2e partie). Le fressellianisme anti-descriptiviste cherche à réconcilier ces thèses apparemment opposées, et à éviter les objections auxquelles chacune s’expose, en postulant des concepts singuliers, individués par des relations d’accointance (3e partie). Mais le fressellianisme rencontre (...)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | ... | 32

Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Creative Commons