• IFAC

Ockham

Encyclopédie philosophique en ligne

dimanche 24 janvier 2016, Cyrille Michon


Guillaume d’Ockham est associé au nominalisme, entendu comme la thèse selon laquelle tout ce qui existe est une chose individuelle, et au « rasoir » qui serait le principe d’économie ontologique permettant d’éliminer les entités inutiles. Après une brève biographie (section 0), l’article précise et corrige la conception du nominalisme et le rôle du principe d’économie, et les situe dans le très vaste ensemble de la pensée philosophique et théologique du franciscain. La logique (section 1), la théorie de la connaissance (2) et la métaphysique (3) ont partie liée et leur présentation constitue la plus grande part de cet article. Elles sont complétées par quelques vues sur la très abondante contribution d’Ockham aux questions de philosophie naturelle (4). La théologie (5), l’éthique et la conception des vertus (6) complètent le panorama de la pensée d’Ockham pendant sa période de théologien « universitaire ». Un exposé de ses contributions à la pensée politique et ecclésiologique est nécessaire mais inévitablement réduit (7). Quelques éléments critiques (8) terminent cette présentation du Venerabilis Inceptor.

Table des matières

1. Logique et philosophie du langage

a. Logique et sémantique
b. Les propriétés des termes – signification et supposition
c. Les propositions – théorie des conditions de vérité

2. Théorie de la connaissance et philosophie de l’esprit

a. Intuitions, abstractions, jugements et science
b. Le concept comme acte et comme signe
c. Le langage mental

3. Métaphysique : le nominalisme

a. Trois sources et deux principes
b. Le nominalisme (1) la critique des universaux
c. Le nominalisme (2) la réduction des catégories

4. Philosophie naturelle (physique) et théologie

a. Physique
b. Causalité et hylémorphisme

5. Théologie philosophique

6. Ethique

7. Ecclésiologie et politique

a. Pauvreté et propriété
b. Le pouvoir dans l’Eglise
c. Le pouvoir dans l’Etat

8. Critiques

a. Sémantique
b. Connaissance
c. Métaphysique
d. Science
e. Théologie

Bibliographie

P.-S.

Michon, C. (2016), « Ockham », version académique, dans M. Kristanek (dir.), l’Encyclopédie philosophique, URL : http://encyclo-philo.fr/ockham-a/




À propos de l'auteur :

Professeur. Métaphysique, philosophie de la religion, philosophie médiévale.
Directeur de la revue Igitur - Arguments philosophiques


Courrier électronique : Cyrille Michon


Du même auteur :
  • L’argument fantastique

    La preuve ontologique repose-t-elle sur une ambiguïté ?

    Cyrille Michon
    La preuve ontologique est un argument fantastique au sens où il tire une conclusion sensationnelle, exorbitante, ou merveilleuse selon les goûts, à partir de prémisses apparemment peu coûteuses. Mais on peut également entendre par là qu’il s’agit d’un argument fondé sur une simple représentation de Dieu : une preuve de l’existence de Dieu à partir de la seule idée de Dieu. Cette description est sommaire, mais elle permet de rassembler plusieurs formes de l’argument. Et elle est moins égarante que (...)

  • Practical Reasoning and Free Will

    Cyrille Michon
    Elizabeth Anscombe’s Intention is silent about the problem of free will. But one is allowed to look for some lights on it in Anscombe’s analysis of practical reasoning, since a free action, as she argues in different papers, is undetermined. The distinction between causes and reasons of an intentional action is not sufficient to defend its freedom, since it can be argued that reasons determine the action of a rational agent, or the decision, being indifferent to reasons (and causes), would (...)

  • Textes clés

    Philosophie de la religion

    Approches contemporaines

    Cyrille Michon
    Textes réunis par Cyrille Michon et Roger Pouivet.
    Présentés et traduits par J.-B. Guillon, C. Michon, R. Pouivet, Y. Schmitt.
    Philosopher sur la religion, c’est d’abord étudier les concepts qui permettent d’en construire le contenu doctrinal, et les arguments par lesquels on peut en montrer la plausibilité ou en défendre la possibilité. Dieu est-il éternel, hors du temps, ou sempiternel, dans le temps ? Que valent les arguments classiques en faveur de l’existence de Dieu ? La bonté de Dieu (...)

  • Philosophie analytique de la religion

    Cyrille Michon
    La philosophie de la religion comme théologie philosophique
    La philosophie peut se rapporter à la religion de plusieurs manières, et c’est historiquement ce qu’elle a fait. L’expression même de « philosophie de la religion » évoque sans doute aujourd’hui la réflexion philosophique sur le phénomène social et historique de la religion ou des religions, ainsi que celle qui considère le phénomène religieux comme essentiel à la vie de l’esprit ou à la vie sociale. …
    Ce texte est une version préliminaire de (...)

  • Les pouvoirs de l’esprit

    Cyrille Michon
    « Les pouvoirs de l’esprit » : ce titre ne veut pas introduire à un exposé de parapsychologie, mais plutôt énoncer l’idée que la notion d’esprit est celle d’un ensemble de pouvoirs, de capacités qui se manifestent dans divers comportements. Quand le terme même d’ « esprit » est utilisé de manière triviale, acceptable sans préjugé particulier (touchant sa distinction d’avec la matière, son immortalité, etc.), ou, tout simplement, quand on utilise le vocabulaire psychologique ou mental des attributions de désirs, (...)

  • Traité sur la Prédestination

    Guillaume d’Ockham

    Cyrille Michon
    Dans son Traité sur la prédestination et la prescience divine des futurs contingents Guillaume d’Ockham aborde une question déjà largement disputée, à laquelle il donne une « solution » à la fois traditionnelle et originale. Traditionnelle, parce qu’il défend l’idée d’une compatibilité de la science divine du futur, et même du choix divin des destinées individuelles, avec la liberté de chaque homme. Originale, parce que le principe de sa solution réside dans une distinction de deux sortes de passés : un passé (...)

  • Vincent Descombes. Questions disputées

    Bruno Gnassounou , Cyrille Michon
    L’œuvre et l’influence de Vincent Descombes, un des philosophes les plus importants aujourd’hui, sont reconnues depuis longtemps. Elles touchent aux domaines de la critique littéraire, comme à ceux de la pensée politique et juridique, ainsi qu’à la philosophie analytique de l’esprit et de l’action. Philosophe singulier, Descombes s’attaque à nos embarras intellectuels, non sans parfois en provoquer d’autres : il suscite la discussion. C’est pour y introduire le lecteur que ce livre rassemble une (...)

1 | 2 | 3 | 4 | 5


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons