• IFAC

Accueil  Publications  Articles parus dans (...)  « Qu’est-ce que l’auton

« Qu’est-ce que l’autonomie du patient ? »

Revue Soin Gérontologie, vol. 21, n°122

vendredi 23 décembre 2016, Guillaume Durand


Que signifie l’autonomie du patient ? Si l’on définit un choix autonome comme un choix objectif et rationnel, la prescription du médecin n’est-elle pas toujours la voie la meilleure ? Mais la raison est-elle universelle ? Et un individu autonome est-il un individu qui agit conformément à sa seule raison ? La sensibilité, les désirs, les valeurs et les croyances ne sont-elles pas aussi essentielles pour penser l’autonomie de la personne ? Nos démocraties contemporaines sont marquées par un pluralisme moral et religieux qui oblige l’Etat, la société, chacun d’entre nous à reconnaître et à respecter une multiplicité de choix d’existence. Dans cet article, l’auteur distingue trois niveaux essentiels de l’autonomie : un ensemble de capacités intellectuelles, la liberté à l’égard de contraintes (externes et internes), la capacité à être l’auteur de son existence.

G. Durand, « Qu’est-ce que l’autonomie du patient ? », Revue Soin Gérontologie, Vol. 21, n° 122, Novembre 2016, pp. 14-19.




À propos de l'auteur :

Guillaume Durand

Voir en ligne : EthicA

Maître de Conférences.
Bioéthique, éthique médicale et clinique, philosophie de la médecine. Éthique de l’éducation


Courrier électronique : Guillaume Durand


Du même auteur :
  • Des événements aux objets

    La méthode de l’abstraction extensive chez Alfred North Whitehead

    Guillaume Durand
    De 1905 à 1922, l’œuvre d’Alfred North Whitehead a pour but principal de montrer comment les objets fondamentaux de la géométrie, de la physique et de la perception sont abstraits à partir d’un seul et unique type d’entités définies comme les éléments ultimes de l’expérience sensible : les événements. Whitehead développe dès lors la méthode de l’abstraction extensive : un modèle logico-mathématique qui permet d’exprimer ces différents types d’objets dans les termes mêmes des événements et de leurs relations. (...)

  • A. N. Whitehead

    Mode de pensée

    Introduction de G. Durand

    Guillaume Durand
    Modes de pensée (1938) est le point final de l’évolution de Whitehead vers la métaphysique. La philosophie del’organisme élaborée d’abord dans Science and the Modern World (1925) puis la cosmologie monumentale de Process and Reality (1929) répondaient à la volonté de replacer la philosophie de la nature dans un système métaphysique où rien n’est substance et tout est événement. Le présent ouvrag comprend, réparties en quatre parties, neuf conférences données aux États-Unis devant un public étudiant. On y (...)

1 | 2 | 3


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Creative Commons