• IFAC

Accueil Événements du CAPHI  Jean-Louis Florentz : concert-

Lundi 24 mars - 12h15

Jean-Louis Florentz : concert-découverte autour du compositeur

TU-Nantes (Théâtre universitaire)

lundi 24 mars 2014, Jérôme Rossi, Patrick Lang


Jean-Louis Florentz (1947-2004)

  • Chant de Nyandarua (1985), pour 4 violoncelles
  • Marches de sable (1982), deux pièces pour flûte
  • L’Ange du Tamaris (1995), pour violoncelle

Musiciens de l’Ensemble Utopik :

  • François Girard, violoncelle
  • Gilles de Talhouët, flûte
  • Ambre Tamagna, Thomas Dufond, Amicie Ganvert, étudiants violoncellistes du Pont Supérieur (Rennes)

ENTRÉE LIBRE dans la limite des places disponibles

Jean-Louis Florentz (1947-2004) est l’un des grands créateurs musicaux français de la seconde moitié du XXe siècle, membre de l’Académie des beaux-arts depuis 1995. Ses études d’ethnomusicologie, d’ornithologie et de langues orientales sont approfondies par de nombreux voyages et séjours en Afrique, qui impriment une marque puissante à son univers musical. Sa musique, d’une luxuriance foisonnante, caractérisée notamment par des polyrythmies incantatoires, possède un fort pouvoir évocateur, tout en gardant une clarté « française » ; son œuvre, puissante et personnelle, s’est toujours tenue éloignée des modes et des idéologies.

Voir le site de l’Association Jean-Louis Florentz

Organisé par l’Ensemble Utopik en collaboration avec le TU-Nantes, la Direction de la culture et des initiatives et le Département de philosophie de l’Université de Nantes, dans le cadre des Rencontres Utopik 2013/2014




À propos :

Maître de conférences en philosophie et musique.
Spécialités : le concept de valeur dans l’éthique, l’économie, la sociologie ; phénoménologie allemande et française ; phénoménologie de la musique.


Courrier électronique : Patrick Lang


Actualité de Patrick Lang
  • Vendredi 27-samedi 28 avril

    Wesensstrukturen des Musik-Erlebens - Warum Phänomenologie in der Musik ?

    Universität für Musik und darstellende Kunst, Graz, Autriche

    Patrick Lang
    « Structures d’essence du vécu musical – Pourquoi de la phénoménologie en musique ? » (Colloque organisé par l’Université de Musique et d’Arts plastiques de Graz.)
    „L’essence de la musique est son disparaître" (Sergiu Celibidache). Mais la musique réunit aussi dans le présent, comme nul autre art, les niveaux de temps du passé et de l’avenir. Ces éléments en apparence contrastés sont d’une importance intrinsèque pour le musicien exécutant tout comme pour l’auditeur. En tant que structures essentielles du (...)


À propos :

Maître de Conférences. Musique et musicologie.


Courrier électronique : Jérôme Rossi


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons