• IFAC

Accueil Événements du CAPHI  Anscombe et l’intention

Le jeudi 16 janvier 2014

Anscombe et l’intention

Université Jean Moulin – Lyon 3

jeudi 16 janvier 2014, Bruno Gnassounou, Cyrille Michon


Journée d’étude organisée par Claude Gautier (ENS de Lyon/TRIANGLE)
et Stéphane Madelrieux (Lyon 3 /IRPHIL et IUF)

Jeudi 16 janvier 2014

  • 10h. Valérie Aucouturier (VUB – Brussels Free University)
    « L’expression des intentions »

Dans Intention, Elizabeth Anscombe commence par distinguer trois usages de la notion d’intention : (1) l’expression d’intention (pour le futur), (2) le fait de dire d’une action qu’elle est intentionnelle, et (3) l’intention dans laquelle on agit. Néanmoins, elle ne consacre proportionnellement que très peu de sections au premier usage, l’expression d’intention, qui aurait, à première vue, pu sembler le lieu privilégié de son enquête. En réalité, elle finira par affirmer au §50 que « ce qu[‘elle] a dit de l’intention dans l’action s’applique aussi à l’intention dans une action projetée » (le premier usage). L’objet de mon intervention sera d’examiner les raisons qui permettent à Anscombe d’opérer cette transposition et de faire l’économie d’un examen plus conséquent de l’expression d’intention.

  • 11h. Cyrille Michon (Université de Nantes) « L’intention en termes de langage »

Au § 47, Anscombe dit qu’elle a défini l’action intentionnelle « en termes de langage », parce qu’elle a fait émerger ce qui caractérise l’action intentionnelle au moyen de l’application (ou de l’applicabilité) de la question « Pourquoi ? ». Mais cette formule s’applique également à d’autres aspects de son analyse (l’expression d’intention, le rapprochement de l’intention et de l’ordre, l’intention sous une description), et notamment l’idée de « forme de description des actions intentionnelles » (§§46 et 47). Je commenterai l’importance accordée à cette forme de description pour élucider le concept d’intention.

12h-14h : pause

  • 14h. Rémi Clot-Goudard (Université de Grenoble)
    « Intention, motif, cause mentale »

Afin d’éclaircir le sens approprié de la question « Pourquoi ? » dont l’applicabilité circonscrit le domaine des actions intentionnelles, Anscombe est amenée à introduire, dans les §§10-15, la notion de « cause mentale » qu’elle oppose aux intentions et, plus généralement, aux motifs. Je me propose de revenir sur ces distinctions et leur importance dans l’analyse.

  • 15h. Bruno Gnassounou (Université de Nantes)
    « Action et connaissance sans observation »

Les actions intentionnelles sont connues sans observation, dit Anscombe (§ 8). Je me propose d’expliquer cette notion de connaissance sans observation et de montrer en quoi elle éclaire la notion de connaissance pratique qu’Anscombe veut réhabiliter, « connaissance qui s’exerce dans l’action ». (§ 48).

16h-16h15 : pause

  • 16h15. Vincent Descombes (EHESS)
    « Logique et psychologie du raisonnement pratique »

Partant de la remarque selon laquelle « Je veux » ne doit pas figurer dans la première prémisse d’une inférence pratique (§35), je commenterai les pages concernant la connexion entre les concepts du vouloir et du bon (§37, §40).


Entrée libre et ouverte à toutes et à tous dans la limite des places disponibles

Lieu
Salle 314
Université Jean Moulin – Lyon 3
18 rue Chevreul
69007 Lyon




À propos :

Professeur. Métaphysique, philosophie de la religion, philosophie médiévale.
Directeur de la revue Igitur - Arguments philosophiques


Courrier électronique : Cyrille Michon


Actualité de Cyrille Michon
  • Séminaire de Master Rennes1-Nantes « Les pensées singulières »

    Journée autour des travaux de François Récanati

    Vendredi 1er décembre IGARUN Salle 991-992

    Bruno Gnassounou, Cyrille Michon
    Pour clôturer le séminaire de Master, organisé conjointement par les départements de Rennes 1 (Filipe Drapeau-Contim) et Nantes (Michael Murez, Bruno Gnassounou, Cyrille Michon), nous recevrons François Récanati (CNRS) ainsi que deux invité, Orin Percus (Nantes, linguistique) et Gregory Bochner (Bruxelles), pour une journée d’études autour des travaux de F. Récanati sur la référence directe, les pensées singulières de re et de se.
    Programme de la journée
    10h F. Récanati - La référence directe
    11h30 O. (...)


À propos :

Professeur.
Directeur du Caphi.
Philosophie de l’action, philosophie du langage, métaphysique, philosophie du droit.
Membre du comité éditorial de la revue Igitur.


Courrier électronique : Bruno Gnassounou


Actualité de Bruno Gnassounou
  • 13 et 14 décembre 2017

    Journées math-philo

    L’espace et l’Analysis situs

    Bruno Gnassounou
    Le caphi et le centre de mathématiques Jean Leray organisent leur quatrième journée math-philo autour de la notion d’Analysis situs, c’est-à-dire de l’analyse algébrique des formes d’espace.
    Programme :
    Mercredi 13 décembre, 18h-20h : Le Lieu Unique (foyer Haut), quai Ferdinand-Favre - 44000 Nantes : Poincaré et l’Analysis situs, en présence de Aurélien Alvarez (université d’Orléans), Nicolas Bergeron (Université Paris 6), Etienne Ghys (ENS Lyon et Académie des Sciences), Patrick Popescu-Pampu (...)

  • Séminaire de Master Rennes1-Nantes « Les pensées singulières »

    Journée autour des travaux de François Récanati

    Vendredi 1er décembre IGARUN Salle 991-992

    Bruno Gnassounou, Cyrille Michon
    Pour clôturer le séminaire de Master, organisé conjointement par les départements de Rennes 1 (Filipe Drapeau-Contim) et Nantes (Michael Murez, Bruno Gnassounou, Cyrille Michon), nous recevrons François Récanati (CNRS) ainsi que deux invité, Orin Percus (Nantes, linguistique) et Gregory Bochner (Bruxelles), pour une journée d’études autour des travaux de F. Récanati sur la référence directe, les pensées singulières de re et de se.
    Programme de la journée
    10h F. Récanati - La référence directe
    11h30 O. (...)


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons