• Caphi

Accueil Philippe Le Guern  CV Philippe Le Guern

CV Philippe Le Guern

Actualisé : vendredi 10 mai 2013, Philippe Le Guern


Professeur 71 ème section
Université de Nantes

Laboratoire de rattachement :
Centre Atlantique de Philosophie
Chercheur associé au CRAL-EHESS

Directeur de l’Ecole Doctorale CEI.

Responsable de l’ANR « Musimorphoses »

1/ Formation :

HDR en 71 ème section obtenue le 24 novembre 2009, sous la direction de Emmanuel Ethis (Université d’Avignon) : « Le pouvoir de normer. Comment se goûte et se fabrique la culture populaire. Une sociologie des médias ».
Doctorat en littérature générale et comparée obtenu à l’Université de Rennes 2 (sous la direction de Jacques Dugast : “Projet idéologique et mise en récit. La série télévisée Le Prisonnier ou le culte d’un malentendu”, 1995).

Résumé de la thèse : « Durant les années 60, aujourd’hui identifiées à un âge d’or de la fiction télévisée, la production des séries connaît un essor quantitatif remarquable liée à la fidélisation croissante d’un public régulier : en 1968, 90 % des foyers britanniques sont équipés d’un téléviseur. Réalisées et programmées à destination d’un auditoire majoritairement familial, les séries doivent composer avec deux exigences a priori contradictoires : divertir tout en réassurant idéologiquement. C’est dans ce cadre que la série Le Prisonnier voit le jour en 1966. Formellement et idéologiquement, elle se distingue par des propriétés atypiques : faible nombre d’épisodes ; structure sérielle bouclée sur elle-même ; critique de l’Etat providence ; positionnement des personnages comme de purs embrayeurs idéologiques, décalés de tout souci fonctionnel. Sans développer une analyse des conditions concrètes de production de la série, puisque ce n’était pas là son objet, la thèse s’est donné deux objectifs : interroger l’articulation entre les mécanismes de production du sens (le « projet idéologique ») et les contraintes formelles du récit télévisé sériel. Etudier le statut de l’oeuvre comme objet culturel, et notamment le sens social du qualificatif « série culte » qui lui est attribué dans le discours journalistique et par les fans. Plus largement, la série constitue un cas intéressant d’analyse de la frontière ténue entre culture populaire et culture cultivée.

2/ Enseignement :

Post-doctorant chargé de cours à l’Université de Limoges
MCF à l’Université Lille 1, de 1999 à 2001.
MCF à l’Université d’Angers de 2001 à 2010.
Professeur à l’université d’Avignon de 2010 à 2012
PR à l’université de Nantes depuis le 1er février 2012

3/ ADMINISTRATION et RESPONSABILITES COLLECTIVES :

2004-2010 : Créateur et Responsable de la licence professionnelle « Management des administrations culturelles », Université d’Angers
2009-2010 : Créateur et Co-responsable du master « Direction de projets dans les nouvelles filières culturelles (cinéma et musique) », Université d’Angers, UFR de Droit, Economie et Gestion.
Membre élu du Conseil d’Administration de l’Université d’Angers (2005-2007), membre du Conseil d’Administration de l’IUT d’Angers (2004-2008).
Membre du Conseil scientifique de l’UFR Lettres et Langage, Université de Nantes
Directeur de l’école doctorale CEI.

4/ Activités liées à la recherche :

Porteur et responsable du programme ANR (« Les artistes en régime numérique : production, communautés de réseaux et nouveaux modes de valorisation »), dans le cadre du programme SHS, thématique « Formes et mutations de la communication : processus, compétences, usages », 2008-2012. Ce programme associait l’Université Paris 1, l’université d’Angers et le CRAL-EHESS.
Porteur et responsable du programme ANR « Musimorphoses » (De la discomorphose à la numérimorphose. Impact du virage numérique sur la formation des goûts et les usages de la musique au quotidien) dans le cadre du programme thématique « METAMORPHOSES DES SOCIETES - « EMERGENCES ET EVOLUTION DES CULTURES ET DES PHENOMENES CULTURELS »), janvier 2013-2015. Ce programme associe notamment l’université de Nantes et le CRAL-EHESS, avec des chercheurs de l’Ecole des Mines, du DEPS (Ministère de la Culture), de l’Université Paris 8, du CNRS.
En 1998-1999, responsable de projet dans le cadre de l’appel d’offre CNRS sur l’espace public et la communication : « Les Frontières du local : Rhétoriques communautaires et micro-espaces publics ».
Chargé de conférences à l’EHESS depuis septembre 2011 sur le thème « Faire de la musique en régime numérique. Pour une approche critique de la notion de « modernité sonore »
Direction ou co-direction de quatre thèses en cours (Sarah Benhaïm, EHESS, sur la musique noise / Nicolas Debade, Université Aix-Marseille sur l’avant-garde musicale / Christophe Thibault, Université Toulouse 2, sur l’écoute musicale et le numérique / Frédéric Pailler, Université Nantes, sur les cultures sentimentales en ligne).
Rapporteur pour différentes revues académiques (Studies in Communication Sciences, Ethnologie Française, Recherches en communication, Questions de Communication, Mots, Réseaux, Tacet...)
Membre du comité éditorial de la (nouvelle) revue « Politiques de la communication »
Membre du comité scientifique de la revue « Questions de communication »

Organisation de colloques :

- 1998 : Co-organisateur (avec J. Migozzi) du colloque international « Cultures populaires : transgénéricité, transmédiaticité », Université de Limoges.

- 2002 : Co-organisateur (avec J. Migozzi) du Colloque International « Productions du populaire », Université de Limoges : définition et rédaction du texte d’appel, sélection des contributions, présidence de séance plénière, édition des actes.

- 21-22 Septembre 2006 : co-organisateur (avec M. Buscatto) d’un colloque international (Paris1 – Sorbonne et Paris 4) sur l’Ethnographie du travail artistique.

24-27 Mai 2011 : Responsable du colloque international « Travail et création artistique en régime numérique », Université d’Avignon (50 communications et 3 tables rondes avec des intervenants professionnels : http://travail-creation-artistique-numerique.blogspot.com/p/comite-scientifique.html)

30-31 mai 2013 : Co-organisateur du colloque international « Musiques de séries télévisées », Université de Nantes.

7 juin 2013 : Co-organisateur d’un colloque – dans le cadre des Journées Scientifiques de l’Université de Nantes – sur l’animal en société.

PUBLICATIONS :

A) Livres dirigés

1. Philippe Le Guern (dir.) Les cultes médiatiques. Oeuvres cultes et culture fan, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Logiques Sociales », 2002, 378 pages.

2. Philippe Le Guern et Jacques Migozzi (dir.), Productions(s) du populaire, Presses Universitaires de Limoges, 2004, 448 pages.

3. Philippe Le Guern et Hugh Dauncey (dir.), Stéréo. Sociologie comparée des musiques populaires, France / Grande-Bretagne, IRMA, 2008.

4. Philippe Le Guern et Hugh Dauncey (dir.), Stereo : Comparative Perspectives on the Sociological Study of Popular Music in France and Britain, Ashgate, 2010.

B/ Numéros de Revues dirigés :

1. Philippe Le Guern et Simon Frith (dir.), Sociologie des musiques populaires, Réseaux, Vol. 25 N° 141-142 / 2007, 398 pages.

2. Philippe Le Guern et Dominique Pasquier (dir.), Les nouvelles formes de la consécration culturelle, Réseaux, Vol. 21 N° 117, 2003, 320 pages.

3. Philippe Le Guern (dir.), Musiciens - sociologues. Usages de la réflexivité en sociologie de la culture Volume, 2005 – 1, 2005, 172 pages.

4. Philippe Le Guern (dir.), Faire de la musique en régime numérique, Réseaux, 2012.

5. Philippe Le Guern (dir.), Patrimonialiser les musiques actuelles et populaires, Questions de Communication, 2eme semestre 2012.

C/ Chapitres et articles scientifiques dans des revues à comité de lecture :

1. Le Guern, P. et Leroux, P. (1999), « Les limites de l’espace public médiatisé : l’exemple d’une télévision locale » in www.démocratie locale.fr, Hermès 26-27, (dir. E. Maigret et L. Monnoyer), CNRS éditions, pp. 159-173.

2. Le Guern, P., Teillet, P. (2003), “Canal + de légitimité ? : Les processus médiatico-publicitaires de consécration culturelle à l’émission NPA” , Réseaux, Vol. 21, N° 117, 2003, p. 110-132.

3. Le Guern, P. (2003), « La consécration culturelle en question. Présentation », in Les Nouvelles formes de la consécration culturelle, Réseaux, Vol. 21, N° 117, p. 9–44.

4. Le Guern, P. (2003), “ The Study of Popular Music between Sociology and Aesthetics - A Survey of Current Research in France ”, in French Popular Music (dir. H. Dauncey), Ashgate, pp. 7-26.

5. Le Guern, P. (2004), « Du Kitsch et des jeux. Entre sentiment nationale et culture globale, l’Eurovision de la Chanson » in Médias et identité europénne (dir. D. Marchetti), Presses Universitaires de Rennes, coll. Res Publica, pp. 105-129.

6. Le Guern, P. (2004), « Toward a constructivist approach to media cults » in Cult TV (dir. R. Pearson and S. Gwenllian Jones), University of Minnesota Press, pp. 3-25.

7. Le Guern, P. (2004), « Mutation technique et division des tâches : le cas des monteurs sons », Volume, Ed. M. Seteun / IRMA, pp. 101-121.

8. Le Guern, P. (2005), “Les monteurs passent au numérique : révolution d’un métier et tentatives de régulation” in Les ressorts de la mobilisation au travail (dir. Jean-Pierre Durand et Danièle Linhart), Octarès Editions, pp. 33-43.

9. Le Guern, P. (2005), « Quand le sociologue se raconte en musicien. Remarques sur la valeur sociologique de l’autobiographie », in Musiciens - Sociologues. Usages de la réflexivité en sociologie de la culture, Volume, 2005-1, septembre 2005, pp. 25-55.

10. Le Guern, P. (mars 2006), « Dans le monde des fans », Sciences Humaines, p. 41-43.

11. Le Guern, P. (2006) « Monter les séries : une activité sous contrainte », Médiamorphoses, INA éditions, pp. 35-39.

12. Le Guern, P. (2007), “En arrière la musique ! Sociologies des musiques populaires en France. La genèse d’un champ”, in Réseaux, Vol. 25, N° 141-142, p. 15-44.

13. Le Guern, P. (2007), “Aimer l’Eurovision, une faute de goût ? Une approche sociologique du fan-club français de l’Eurovision”, in Réseaux, Vol. 25, N° 141-142, p. 231-262.

14. Le Guern, P. (2009), « No matter what they do, they can never let you down… Entre esthétique et politique : sociologie des fans, un bilan critique », in Olivier Donnat (dir.), Passionnés, fans et amateurs, Réseaux, Vol. 27, 153, p. 21-54.

15. Le Guern, P., « Skins, une série trash qui leur ressemble ? », in Jean-Pierre Esquenazi (dir.), Médiamorphoses, N° 26, 2010.

16. Le Guern, P. et Bastit, P., « Crise de l’industrie musicale et politique anti-piraterie en France. Hadopi : internet civilisé ou politique répressive ? », in Chris Tinker (dir.), Popular music and french medias, Contemporary French Civilization Journal, Liverpool University Press, 2011.

17. Le Guern, P., « L’oreille cassée. Sur la construction administrative et technique du bruit urbain, l’exemple de la ville d’Angers », in Pecqueux, A., Ecologies sensibles contemporaines, Communications, à paraître en 2012.

18. Le Guern, P., et Davis Robert (à paraître en 2012), « Le home studio’ and the formation of new musical conventions in France”, in Pieter Schoonderwoerd (dir.), European popular music, à paraître en 2012.

19. Le Guern, P. et Dauncey, H., « The French Recording Industry : between Defence of Cultural Exception, Anti-Piracy Interventionism and new export strategies », in Lee Marshall (dir.), The international recording industries, Routledge, à paraître 2012.

20. Le Guern, P., “Irréversible ? Musique, technologies numériques et sens du progrès”, in Réseaux, “Faire de la musique en régime numérique”, 2012.

21. Le Guern, P., “The Heritage Obsession. History of Rock and Challenges of “Museum Mummification” : a French Perspective” in Marshall, l. et Leonard, M. (eds), Popular Music Heritage, Routledge, 2012 (Sous presse).

22. Le Guern, P., “Un spectre hante le rock : L’obsession patrimoniale, les musiques populaires et actuelles et les enjeux de la « muséomomification”, in Questions de Communication, décembre 2012.

D/ Chapitres et articles scientifiques sans comité de lecture :

1. Le Guern, P. (1997), « The ideological project between representation and metaphor : the televisual example of a cult-series, The Prisoner », in Sociocritism (Sous la direction d’E. Cros), Editions du CERS / Institut International de Sociocritique, Vol. XII, 1-2, pp. 159-175.

2. Le Guern, P. (1997), « Ceci tue cela !? : télévision et littérature » in La littérature comparée et les arts (sous la direction de Florent Montaclair), Didier éditions-UNESCO », pp. 486-500.

3. Le Guern, P. (1997), Article « Communication » in Dictionnaire International des Termes Littéraires, http://www.flsh.unilim.fr/ditl/Fahey/index.htm

4. Le Guern, P. (1997), Article « Explication » in Dictionnaire International des Termes Littéraires, http://www.flsh.unilim.fr/ditl/Fahey/index.htm

5. Le Guern, P. et Teillet P. (1998), « L’ Ange blanc et le Bourreau de Béthune ou la querelle Bourdieu / Schneidermann : deux métadiscours télévisuels » in La télévision au miroir (dir. Pierre Beylot), coll. Champs Visuels, l’Harmattan, pp. 100-111.

6. Le Guern, P. et Leroux, P. (1999), « Grandes figures et figurants ; formes et effets de la consécration dans l’espace public local » in Les figures de l’anonymat, L’Harmattan, pp. 296-309.

7. Le Guern, P. (2000), « Le ‘beauf’ ou la vedette ? Thierry Roland et la construction d’une identité professionnelle », (précédé d’un entretien avec Th. Roland) in Sport et télévision (dir. B. Leconte), l’Harmattan, coll. Communication et Civilisation, pp. 157-197.

8. Le Guern, P. et Leroux, P. (2000), « Information sportive et télévision locale », in Sport et télévision (dir. B. Leconte), l’Harmattan, coll. Communication et Civilisation, pp. 63-75.

9. Le Guern, P. (2000), « From national pride to global kitsch : the Eurovision song contest » in Web Journal of French Media Studies (wjfms.ncl.ac.uk/cosc.htm), University of Newcastle.

10. Le Guern, P. (2002), “ En être ou pas : le fan-club français de la série Le Prisonnier ” in La Culture médiatique. Oeuvres cultes et culture fan (dir. Ph. Le Guern), Presses Universitaires de Rennes, coll. “ Le Sens Social ”, pp. 177-215.

11. Le Guern, P. (2002), « Il n’y a pas d’oeuvres cultes, juste le culte des oeuvres. Pour une approche constructiviste des cultes médiatiques », in La Culture médiatique. Oeuvres cultes et culture fan, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Le Sens Social », pp. 13-35.

12. Le Guern, P. et Dauncey, H. (2007), “De la difficulté d’émerger sur les scènes de « musiques actuelles » : les exemples de la France et de l’Angleterre”, in Seca, Jean-Marie (ed.), Musiques populaires underground et représentations du politique, Cortil-Wodon, InterCommunications/EME, chapitre 4 pp. 56-83.

13. Le Guern P. (2007), « L’enquête par observation : méthode et enjeux », in La recherche en SIC, (dir. S. Olivesi), PUG, p. 13-33.

14. Le Guern, P. et Dauncey, H. (2008), “Top of the Pops vs Maritie et Gilbert Carpentier ? France – Angleterre, regards croisés sur les musiques populaires”, in Stéréo. Sociologie comparée des musiques populaires, France / Grande Bretagne, IRMA, collection Musique et Société, 2008, pp. 9-24.

15. Le Guern, P. et Guibert, G. (2008), “Faire l’histoire des musiques amplifiées en France”, in Stéréo. Sociologie comparée des musiques populaires, France / Grande Bretagne, IRMA, pp. 27-44.

16. Le Guern, P. (2008), “Les publics de la musique. Hiérarchies culturelles et interventionnisme étatique, un modèle typiquement français ?”, in Stéréo. Sociologie comparée des musiques populaires, France / Grande Bretagne, IRMA, pp. 193-204.

E/ Articles issus de colloques :

1. Le Guern, P. (1997), « Rendre visible l’invisible au cinéma. Rossellini/Tarkovski » in Pentecôte, de l’intime au social, Editions Siloë, pp. 395-406.

2. Le Guern, P. et Leroux, P. (1998), « Une rhétorique du concensus ? Journalisme et journalistes dans une télévision locale (TV 10 Angers) », in Médias et Villes (Ch. Delporte dir.), Presses de l’Université de Tours, pp. 173-192.

3. Le Guern, P. (2004), Fabriquer la série policière télévisée : une enquête sur le tournage de la série Julie Lescaut », in Les séries policières à la télévision (dir. P. Beylot et G. Sellier), l’Harmattan-INA, pp. 37-55.

4. Le Guern, P. (2004), « Du ‘grand public’ au ‘non-public’ : La sociologie de la télévision ”, in Les non-publics. Les arts en réceptions, (dir. Pascale Ancel et Alain Pessin), L’Harmattan, Logiques Sociales, pp. 145-164.

5. Le Guern, P. (2004), « Mutation professionnelle et jeu social identitaire : le cas d’une profession technico-artistique, les monteurs », in IXes journées de Sociologie du Travail, Vol. 1, pp. 187-195.

6. Le Guern, P. (2004), « De l’amour de l’Art : les fans, un objet problématique pour la sociologie de la culture et des médias ? » in Les Peuples de l’Art (A. Pessin dir.), L’Harmattan, coll. Logiques Sociales, pp. 365-383.

7. Le Guern, P. (2004), « Auteur populaire, une activité dévalorisante ? Image de soi et rhétorique identitaire chez les scénaristes de séries télévisées », in Production(s) du Populaire, (Ph. Le Guern et J. Migozzi, dir.), PULIM, pp. 197-218.

8. Le Guern, P. et J. Migozzi (2004), « Productions du populaire : repères et suggestions pour prolonger l’enquête », in Production du Populaire, (Ph. Le Guern et J. Migozzi, dir.), PULIM, pp. 7-13.

9. Le Guern, P., et Sagot-Duvauroux, D. (2009), “Les technologies numériques vont-elles élargir la diversité des consummations musicales ? Regards croisés sur l’hypothèse de la Longue Traîne”, in Ravet H., Rudent C. (dir.), 25 ans de sociologie des musiques populaires en France, L’Harmattan, (sous presse).

10. Le Guern, P. (2009), “ Constructing artistic ’social identity’ as a sound engineer : The example of the french Dominique Blanc-Francart”, Journal on the Art of Record Production, Issue 4, www.artofrecordproduction.com

F/ Notes de lecture :

1. « Marc Touché : Mémoire Vive » in Réseaux N° 111, 2002, pp. 273-275.

2. « Christian Le Bart : Les fans des Beatles. Sociologie d’une passion » in Réseaux N° 111, 2002, pp. 276-281.

3. “Gérôme Guibert. La production de la culture. Le cas des musiques amplifiées en France. Genèse, structurations, industries, alternatives”, in Ethnologie Française, 2007, pp. 182-184.

4. “Dick Hebdige, les sous-cultures et la pensée vintage”, in Sociologie de l’art, 2011.

G/ Traductions :

1. J. Katz et Ph. Aspden, « les communications mobiles. Une analyse transversale des enquêtes menées aux Etats-Unis », Réseaux n° 90, 1998.

2. K. Drotner, « Internautes et joueurs. La nouvelle culture des loisirs chez les jeunes Danois », Réseaux n° 92-93, 1999.

3. R. Ling, « ‘C’est bien d’être joignable !’. L’usage du téléphone fixe et mobile chez les jeunes Norvégiens », Réseaux n° 92-93, 1999.

ENQUETES ET RAPPORTS SCIENTIFIQUES / CONTRATS DE RECHERCHE :

1998 : Responsable de projet dans le cadre de l’appel d’offre CNRS sur l’espace public et la communication : Les Frontières du local : Rhétoriques communautaires et micro-espaces publics. Définition du thème et de la problématique de recherche, constitution d’une équipe (avec la participation des Universités de Louvain et de Fribourg), organisation d’un séminaire et rédaction du rapport de synthèse (57 pages).

2000-2001 : Membre du programme de recherches « L’identité européenne en question » dans le cadre d’un appel d’offre CNRS sur médias et identité. Projet sous la responsabilité de Erik Neveu et Dominique Marchetti, CRAP Rennes 1 - CNRS : participation au séminaire de recherche et contribution à la publication d’un ouvrage.

2003- 2006. Membre d’une ACI « Jeunes chercheurs » : « Le travail artistique au croisement des méthodes. Réflexions épistémologiques autour de l’ethnographie » (dir. Marie Buscatto, Paris 1).

2006 : Enquête sur le public du festival de théâtre de rue Les Accroche Coeurs commandée par la Mairie d’Angers, réalisée avec D. Sagot-Duvauroux et G. Guibert : définition et délimitation de l’enquête, choix méthodologiques, construction du questionnaire, analyse des données, rédaction du rapport (72 pages).

2009 – 2012 : responsable d’un projet de recherche financé par l’Agence Nationale de la Recherche (budget de 200 000 euros) et consacré au travail artistique en régime numérique (musique et photographie). Ce projet réunit des chercheurs et doctorants de l’IDHE (Paris 1 et ENS Cachan), du LHIVIC (EHESS), de l’Université d’Angers (GRANEM).

2012-2015 : responsable d’un projet de recherche financé par l’ANR (296 000 euros) consacré aux mutations de l’écoute musicale en régime numérique. Ce projet réunit des chercheurs de l’Université de Nantes, de l’école Polytechnique de Nantes, de l’EHESS, de Paris 8 et de l’Ecole des Mines.

PRINCIPALES PARTICIPATIONS A DES COLLOQUES ET SEMINAIRES DE RECHERCHE :


1. “ Ken Laoch, un cinéaste hoggartien ? ”, Colloque Cinéma et Politique, Paris VII, direction J. Kristeva, 1997.

2 . “ Deux influences majeures de la philosophie du cinéma de G. Deleuze : Bergson et Bazin ”, Colloque Autour de G. Deleuze, Université de Limoges, 1997.

3. “ Une rhétorique du consensus ? Journalisme et journalistes dans une télévision locale ”, Colloque Ville et information, Université de Tours, 1997.

4. “ Une sociologie des publics. Les séries télévisées et leurs audiences ”, Communication dans le cadre du séminaire de DEA Histoire du XXème siècle, IEP Paris (dir. J. N. Jeanneney), 1997.

5. “ La consécration du consacreur par le consacré : succès littéraire et médiation télévisuelle ”, 5ème colloque de l’Institut international de Sociocritique, Université de Montpellier, 1997.

6. “ Une néo-télévision au local ”, Colloque Télévision, transformation, théorie : Retours possibles sur la néo-télévision, Université de Metz, 1998.

7. “ Les pratiques journalistiques dans une télévision locale ”, Séminaire Démocratie locale et NTIC, laboratoire Communication et Politique, CNRS, 1998.

8. “ Grandes figures et figurants : les acteurs médiatiques dans l’espace local ”, Colloque Figures de l’anonymat : médias et société, ENS St Cloud, 1999.

9. “ L’apport de la sociologie de l’art à la sociologie des médias : la question des publics ”, Séminaire de la Bibliothèque du Film, Paris, 1999.

10. “ Le 13 h. de TF1 : l’invention d’une identité nationale ? ”, 7ème colloque de l’Institut international de Sociocritique, Grenade, 1999.

11. “ La notion d’œuvre culte dans la culture contemporaine ”, Colloque La création contemporaine : Pratiques, médiations, public, Sylvanès, 2000.

12. “ Imagined communities and popular audiences ? The case of the Eurovison Song Contest ”, Colloque Popular Music and National Identities, University of Newcastle, 2000.

13. “ Identité nationale ; identité européenne : les publics de l’Eurovision de la Chanson ”, Séminaire L’identité européenne et les médias, CRAP Rennes 1, 2000.

14. “ Youth Fan Culture in France ”, Conférencier invité à la Danmarks Paedagogiske Universitet, Copenhague, mai 2000, dans le cadre du séminaire « Children’s culture, Children’s medai and the sense they make of it ».

15. “ Cultural studies et sociologie des publics ”, communication dans le cadre du séminaire “ Approches socio-culturelles du cinéma et de la télévision ”, BIFI-INA-IUP Lyon III (dir. J. P. Esquenazi), 2000.

16. “ La sociologie des publics ”, communication dans le cadre du séminaire de DESS (dir. A. Chauveau), Paris X, département de sociologie, 2000.

17. “ Télévision et non-publics ”, communication au colloque “ Les non-publics. Les arts en réception ”, Université de Grenoble, 2001.

18. “ L’élection présidentielle et le traitement médiatique du Front National ”, communication dans le cadre du séminaire du French Media Research Group, Université de Newcastle, 2002.

18. “ Produire la série policière : l’exemple de Julie Lescaut ”, communication au colloque “ Les séries policières à la télévision ”, Université de Bordeaux, 2002.

19. “La sociologie des fans”, communication au colloque Les Peuples de l’Art, Nantes / OPUS-CNRS, 2002.

20. “Scénariser la fiction télévisuelle”, communication au colloque international Production(s) du Populaire, Université de Limoges, 2002.

21. « Musicien sous contrat avec Virgin : une socio-analyse », communication présentée à la journée d’étude sur les musiques amplifiées (GREMOC, MSH Toulouse), 2003.

20. « Monteurs et intermittents », communication au séminaire « Droits d’entrée dans les professions culturelles » (dir. G. Mauger / IRESCO-CNRS), 2003.

21. Communication sur « La profession de monteurs et les mutations professionnelles » aux Ixes Journées de Sociologie du Travail, co-organisées par le Centre Pierre Naville et Travail et Mobilité, 2003.

22. “Inside the long tail : The independent record labels”, communication au colloque The art of recording production, Université d’Edinburgh, 2006.

23. “Howard Becker et la sociologie de l’art en France”, communication introductive au colloque Ethnographie du travail artistique, Université Paris 1-La Sorbonne, 2006.

24. “Les politiques locales en faveur des esthétiques rock : l’exemple du nord-est de l’Angleterre”, communication dans le cadre du séminaire “culture et territoires”, GRANEM-Université d’Angers, 2008.

25. “Musiques et industries culturelles à l’heure d’internet. Peut-on parler de ‘nouveaux’ modèles ?, Communication au colloque 25 ans de sociologie de la musique en France, La Sorbonne, 2008.

26. « ‘British sound’ vs ‘French sound’ ? A recording engineer between two traditions : Dominique Blanc Francart », Communication au colloque The art of recording production, Lowell University, USA, 2008.

27. « Getting a home studio equipment : An illustration of the economic theory of uncertainty ? », Communication au colloque Fifth Annual Art of Record Production Conference, University of Cardiff, 13-15 novembre 2009.

28. « Réexplorer la question du déterminisme technologique : technologies numériques et conventions esthétiques dans les musiques actuelles », participation au séminaire Lyon 2- IEP Lyon, Décembre 2009.

29. « Virage numérique et déterminisme technologique : une ethnographie du home studio », participation au séminaire du GERICO, Université Lille 3, mars 2010.

30. « The politics of sounds and recording : How the establishment is pampering CAM in France ! », 6th Annual Art of Recording Conference, University of Leeds, décembre 2010.

31. « Technologies numériques et transformation des métiers : le cas des Ingénieurs du son et des monteurs de l’audiovisuel », Séminaire IRCAV, Paris 3, décembre 2010.

32. « Retour critique sur l’hypothèse de la Longue Traîne », colloque E-Marketing, Paris 1, septembre 2010.

33. « Qu’est-ce qu’être jeune ? Age, génération et culture numérique », communication aux journées d’études organisées par l’association des conservateurs des musées de France, Marseille, janvier 2011.

34. « How do we write the History of rock… seen from a French perspective”, Colloque IASPM US, Cincinnatti, mars 2011.

35. “« Avons-nous jamais été modernes ? Une enquête par observation sur le travail de création à l’aide du home studio et de la MAO », Colloque « Analyser les processus de création musicale », IRCAM-Lille 3, Septembre 2011.

36. “Soma esthétique. Pour une sociologie du corps des musiciens en régime numérique”, Colloque international, Lisbonne, Département de musicologie, octobre 2011.

37. “Museo-momification ? On internet and the digitization of popular musics”. Keynote speaker au colloque organisé par l’université de Liverpool sur la patrimonialisation des musiques populaires, septembre 2011,

38. Conférencier plénier dans le cadre de la Journée d’étude sur les cultures fans, Paris 3, Avril 2012.

39. “Musiques actuelles et theories de la modernité”, Colloque international Globalmus, EHESS, Avril 2012.

40. “La musique, ça compte encore ? Une enquête sur la musicalisation du quotidien chez les publics étudiants”, Colloque sur l’Ecoute musicale, EHESS - Paris 7, mai 2012.

41. “Patrimonialiser les musiques actuelles”, Colloque Patrimonia, Journées scientifiques de l’Université de Nantes, Juin 2012.

42. “Rétromanie : crise de l’idéal progressiste et spectralité dans la musique pop”, Colloque Nostalgie, Université de Genève, septembre 2012.

43. “Mais que se passait-il en 1955 ? Faire la socio-histoire du rock : l’exemple de deux villes, Angers et Avignon”, colloque Popular Music Heritage, Cultural Memory and Cultural Identity, Université Erasmus, Rotterdam, Janvier 2013.

44. “In the boundary between virtual and reality : hologrammes, transversalité stylistique et spectralité dans la pop contemporaine" (avec Maël Guesdon), colloque Musiques nouvelles et mélange des genres, EHESS, 2013.

45. Conférencier invité à l’Université Columbia, department des “Music Studies”, avril 2013.


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons