• IFAC

Accueil  Publications  Deux cartésiens

Deux cartésiens

mercredi 24 novembre 1999, Denis Moreau


De 1683 à 1694, Antoine Arnauld et Nicolas Malebranche, anciens « amis » et prêtres que leur intérêt pour Descartes, leur révérence pour Augustin et leur commune inquiétude face au « libertinage » semblaient pourtant destiner à s’entendre, polémiquèrent violemment. En insistant sur l’aspect philosophique de ces débats, cet ouvrage propose la première interprétation d’ensemble de cette célèbre confrontation.
Y-a-t-il de sérieuses raisons philosophiques au désaccord entre Arnauld et Malebranche ? Leur détermination permet-elle d’éclairer certains aspects du malebranchisme ? Existe-t-il une philosophie d’Antoine Arnauld et peut-on en préciser les contenus ? Répondre à ces trois questions amène à éclaircir trois champs de recherche. En premier lieu, la polémique entre Arnauld et Malebranche fut un événement intellectuel. Nombreux furent les grands esprits contemporains qui prirent position et se trouvèrent ainsi impliqués, à des degrés divers, dans l’empoignade. En signalant leurs réactions, on voit apparaître les contours des camps philosophiques des années 1680, ainsi que quelques-unes des lignes de fracture conceptuelles qui contribuèrent à cette « crise de la conscience européenne » dont parlait Paul Hazard. En second lieu, les références à Descartes sont fréquentes chez Malebranche, incessantes chez Arnauld : en interrogeant le statut et les modalités de ces renvois et rapports croisés à une grande figure absente qui hante le débat, on précise le statut de la catégorie « cartésianisme » en histoire des idées. Enfin, Malebranche et Arnauld parlent souvent de Dieu. Au point de fuite de ce travail, on est alors conduit à une nouvelle interrogation : l’impuissance théologique du cartésianisme est-elle congénitale, ou bien peut-on tirer des dividendes théologiques de la philosophie cartésienne sans en faire jouer les structures et en modifier les concepts fondamentaux ?

353 pages.
Editeur : Vrin (1999).
Collection : Bib Philosophie.
Langue : Français.
ISBN-10 : 2711613771.
ISBN-13 : 978-2711613779.




À propos de l'auteur :

Professeur.
Histoire de la philosophie classique (notamment Descartes et cartésianisme), philosophie de la religion.


Courrier électronique : Denis Moreau


Du même auteur :
  • TRADUCTION INEDITE DU TEXTE LATIN DE LA CORRESPONDANCE ENTRE DESCARTES ET ANTOINE ARNAULD (1648)

    Traduction réalisée par le groupe des étudiants latinistes du département de philosophie

    Denis Moreau
    On trouvera ci-dessous une traduction inédite de la Correspondance entre René Descartes et Antoine Arnauld réalisée en 2018-2019 à l’université de Nantes dans le cadre d’un cours de latin pour étudiants en philosophie. Il s’agit du second et dernier échange entre ces deux hautes figures intellectuelles du Grand Siècle, après qu’Arnauld eut déjà envoyé en 1641 à Descartes des Objections à ses Méditations. Le texte latin traduit est celui de l’édition Adam et Tannery des Œuvres complètes de Descartes, Paris, (...)

  • Y a-t-il une philosophie chrétienne ?

    Denis Moreau
    Les trois essais réunis dans ce livre à paraître le 4 avril 2019 (« Foi en Dieu et raison », « Théodicées », « Y a-t-il une philosophie chrétienne ? ») explorent les différentes questions que soulèvent, dans l’univers du christianisme, les relations controversées de la philosophie et de la religion. Foi et raison sont-elles exclusives l’une de l’autre ? La raison n’aurait-elle rien à apporter à la subjectivité de la foi ? Peut-on se passer de croyances ? Science et foi sont-elles nécessairement en conflit ? (...)

  • Malebranche, Entretiens sur la métaphysique et sur la religion

    Denis Moreau
    Marion Michaud-Le Roux et Denis Moreau publient aux éditions Vrin une nouvelle édition des Entretiens sur la métaphysique et sur la religion de Nicolas Malebranche. De tous les ouvrages de Malebranche, c’est sans doute le plus achevé. Véritable chef-oeuvre littéraire, témoignant d’une maîtrise magnifique de l’art du dialogue, ces quatorze entretiens sont un modèle de pédagogie : « l’homme n’instruit pas l’homme », dit l’oratorien qui se présente non comme un maître, mais en tant que simple « moniteur ». (...)

  • Publication

    Jacques Ricot, Penser la fin de vie

    Denis Moreau
    Jacques Ricot, chercheur associé au CAPHI, vient de publier Penser la fin de vie, aux presses de l’Ecole des hautes études en santé publique. Il s’agit d’une version remaniée et actualisée de la thèse soutenue en 2012 sous la direction de Denis Moreau
    Dans le débat sur la fin de vie qui anime la société française, le citoyen est sommé d’avoir un avis bien tranché et de dire si, oui ou non, il est favorable à l’euthanasie. Mais sommes-nous bien « armés » pour penser la fin de vie ? Faisons-nous la différence (...)

  • Mort, où est ta victoire ? Les Voies du salut, II

    Denis Moreau
    « Mort, où est ta victoire ? » s’interrogeait saint Paul dans sa Première lettre aux Corinthiens. Il s’agit donc d’être sauvés, de la mort, de la peur qu’elle nous inspire, de la façon dont elle nous pollue la vie. Mais comment comprendre aujourd’hui cette injonction ? Qu’est-ce que le salut ? De quoi aurions-nous à être « sauvés » ? Comment cet éventuel salut s’opère-t-il ? Et que faire alors de nos interrogations, sur les fautes, sur la foi et sur une libération possible ? Ces questions difficiles et (...)

1 | 2 | 3 | 4


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons