• IFAC

Accueil  Publications  Articles parus dans (...)  Les maîtres de la (...)

Les maîtres de la raison

vendredi 31 août 2012, Denis Moreau , Jean-Michel Vienne


Le numéro de septembre de la série « Le Point-références » est consacré à : Descartes, Locke, Leibniz. Les maîtres de la raison.

Jean-Michel Vienne y a rédigé des articles sur Locke, Denis Moreau des articles sur Descartes.




À propos de l'auteur :

Professeur.
Histoire de la philosophie classique (notamment Descartes et cartésianisme), philosophie de la religion.


Courrier électronique : Denis Moreau


Du même auteur :
  • « Chiliogone », ou ce que vous ne verrez pas à la télévision

    Denis Moreau
    Au moyen d’une série d’exercices philosophiques simples, rapides et sans danger, ce court texte (une trentaine de pages) de philosophie populaire expose la conception de l’imagination défendue par Descartes, puis tente de l’utiliser pour réfléchir à la nature et aux limites des images présentes sur les divers types d’écrans qui prolifèrent dans le monde contemporain.
    Le texte est en vente, sous forme de petit livre ou de fichier électronique, sur le site des éditions “M-Editer” (...)

  • Antoine Arnauld, Des vraies et des fausses idées

    Denis Moreau
    Publié en 1683 comme un « préambule » à la réfutation du Traité de la nature et de la grâce de Nicolas Malebranche, l’ouvrage Vraies et fausses idées d’Antoine Arnauld (1612-1694) a connu un étonnant destin. Cette défense très argumentée de la conception cartésienne des idées est peu à peu devenue un texte incontournable dans les débats de philosophie de la connaissance, cité et commenté aussi bien par les auteurs classiques que dans les débats anglo-saxons contemporains. Ce volume en propose la première (...)

  • Textes établis, présentés et annotés par Ferdinand Alquié. Édition corrigée.

    Descartes - Œuvres philosophiques

    Préface de Denis Moreau.

    Denis Moreau
    Le tome I des Œuvres Philosophiques de Descartes par F. Alquié (édition revue) rassemble les premiers écrits de Descartes : les Règles pour la direction de l’esprit, Le Monde, Le Traité de l’homme, Le Discours de la méthode, les Essais, le Traité de la mécanique et des lettres qui vont de 1629 à 1637.
    Le tome II des Œuvres Philosophiques de Descartes par F. Alquié (édition revue) rassemble les Méditations en latin, les Méditations, les Objections et les réponses, la seconde édition des (...)

  • Les voies du salut. Un essai philosophique

    Denis Moreau
    Le salut est-il, aujourd’hui, une notion périmée ? L’enquête menée ici tend à prouver qu’il est loin d’avoir perdu toute actualité. Le mot est bien présent dans le langage quotidien, et dans des usages parfois surprenants. Et le thème lui-même, à y chercher de près, n’est pas absent des grandes philosophies de la modernité. Qu’est-ce que le salut ? De quoi aurions-nous à être « sauvés » ? Comment cet éventuel salut s’opère-t-il ? Et que faire alors de nos interrogations sur la mort, sur les fautes, sur la foi (...)

  • Descartes, Principes de la philosophie

    traduction nouvelle par D. Moreau, Introduction et notes par X. Kieft

    Denis Moreau
    Unique exposé d’ensemble de sa philosophie rédigé par Descartes, les Principes de la philosophie ont été publiés en latin en 1644, puis traduits en français par l’abbé Claude Picot en 1647. Pour diverses raisons, cette traduction est souvent éloignée de l’original latin.
    Ce volume présente non seulement le texte latin et la traduction de Picot, mais aussi, pour la première fois depuis 1647, une nouvelle traduction, aussi fidèle à l’original que possible, d’une bonne part des Principes : la partie I (...)

  • Foi en Dieu et raison. Théodicées.

    Deux essais de philosophie de la religion

    Denis Moreau
    Cet ouvrage présente une version remaniée et augmentée de deux conférences de philosophie populaire portant sur des sujets de philosophie de la religion. Un Avant-propos explique à qui le désirerait ce qu’il faut entendre par là. L’ensemble est conçu pour être accessible à un public plus large que celui des seuls professionnels de la philosophie. Il tente d’exposer et d’illustrer l’utilité d’une démarche philosophique et rationnelle quand on parle de Dieu ou de la religion.
    Résumé :
    Fidéiste ! (...)

1 | 2 | 3 | 4


À propos de l'auteur :

Professeur. Histoire de la philosophie, philosophie moderne, philosophie anglaise, philosophie analytique.


Courrier électronique : Jean-Michel Vienne


Du même auteur :
  • Locke – Examen de la vision en Dieu de Malebranche

    Présentation, traduction et notes de J.-M. Vienne

    Jean-Michel Vienne
    Locke rédige autour de 1693 plusieurs notes sur la philosophie de Malebranche. Ces critiques n’ont pas eu le succès de celles d’Arnauld. Elles participent pourtant à la même controverse sur le statut des idées. Mais l’idée n’est pas l’essentiel ; Locke en traite dans le cadre d’un débat plus large : comment accroître notre savoir limité ? La critique a une visée pratique : s’opposer à la vision immédiate des vérités éternelles et à l’assurance qui en découle. La tolérance et la liberté individuelle dépendent (...)

  • John Locke : Essai sur l’entendement humain

    Livres I, II, III, IV

    Jean-Michel Vienne
    Essai sur l’entendement humain, I & II
    Le succès des Essais de John Locke sur l’origine, les modalités et le but de l’entendement humain fut similaire au triomphe de Newton en physique. Cet ouvrage initie tout le courant empiriste qui le suit, ainsi que la psychologie comme science. Il reste, à ce jour, la plus étudiée des oeuvres de Locke. Les livres I et II, ici édités dans une traduction nouvelle, présentent l’acte fondateur (que reproduiront Berkeley et Hume) de la thèse sensualiste : la critique (...)

  • Expérience et raison

    Les fondements de la morale selon Locke

    Jean-Michel Vienne
    Si tout vient de l’expérience, à quoi bon la raison ? N’est-elle pas mise hors jeu par le monde qui impose son évidence, son ordre et sa richesse à l’entendement passif ? Locke, que l’on dit empiriste, est ici pris à témoin : dans l’Essai sur l’entendement humain, il est moins question d’expérience que d’entendement. L’Essai se réduit-il pour autant à la théorie de la science qu’y cherchent beaucoup d’interprètes ? Le but est au contraire éthique. S’agit-il alors d’un exposé de morale ? Non, car Locke (...)


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Creative Commons