• IFAC

Accueil  Publications  Husserl. La science des phénomènes

sous la direction d’Antoine Grandjean et Laurent Perreau

Husserl. La science des phénomènes

CNRS Éditions, 2012

lundi 27 août 2012, Antoine Grandjean , Patrick Lang


Edmund Husserl (1859-1938) a fondé une discipline nouvelle, la phénoménologie. Celle-ci développe une analyse descriptive des actes de la conscience intentionnelle (perception, imagination, souvenir, conscience d’autrui, etc.).

Avec le premier livre des Idées directrices pour une phénoménologie pure et une philosophie phénoménologique (1913), Husserl définit la phénoménologie transcendantale comme « science des “phénomènes” ». Il expose la méthodologie de la pratique phénoménologique et conçoit un ambitieux programme de recherche : la description des actes de conscience doit permettre de révéler les structures essentielles de la subjectivité transcendantale. Ce faisant, Husserl ne crée pas seulement une nouvelle discipline philosophique. Il ouvre aussi la voie à une ambitieuse « refondation » des sciences empiriques et réaffirme la nécessité d’un certain rationalisme, tout à la fois théorique et éthique.

Les essais rassemblés dans ce volume explicitent et interrogent ce projet d’une « science des phénomènes », en privilégiant l’examen des paragraphes relatifs au thème ou à la question abordés. En ce sens, le volume livre un commentaire de cette œuvre majeure et constitue en même temps une introduction à l’œuvre de Husserl dans son ensemble, ainsi qu’à la phénoménologie comme telle.

titre documents joints




À propos de l'auteur :

Professeur (Philosophie moderne et contemporaine)
Université de Lille


Courrier électronique : Antoine Grandjean


Du même auteur :
  • Critique et réflexion

    Essai sur le discours kantien

    Antoine Grandjean
    Heidegger opposait à la « barbarie » contemporaine l’exemplarité du style philosophique kantien. Mais les grands postkantiens le jugeaient plutôt exemplairement barbare, parce que non thématisé, impropre, et même autocontradictoire. L’ouvrage prend au sérieux ce verdict, pour mieux l’inverser. Il identifie le statut de la connaissance critique, élucide les procédures de validation qu’elle convoque et montre que référer les thèses kantiennes au régime de discours qui les établit permet de prendre la mesure (...)

  • Sur l’échec de tout essai philosophique en matière de théodicée

    Antoine Grandjean
    Est mal ce qui devrait ne pas être. Comment un discours philosophique qui entend montrer que le réel est rationnel pourrait-il s’en accommoder ? La métaphysique classique entreprend alors de justifier le monde et son Créateur, en établissant que ce qui fait scandale n’est une objection qu’apparente : au tribunal de la raison métaphysicienne, la plainte juridique contre Dieu nourrie par la plainte existentielle est toujours déboutée. Kant fait justice de ce procès, en le soumettant lui-même au tribunal (...)

  • Analytique du beau

    Antoine Grandjean
    Pourquoi disons-nous de cette rose qu’elle est belle, et non qu’elle nous est agréable, qu’elle est parfaite, ou qu’elle est vraie ? Et pourquoi, parlant d’une « belle rose », entendons-nous précisément dire autre chose que lorsque nous évoquons une « rose agréable », une « rose parfaite », ou encore une « vraie rose » ? La récurrence du terme de « beauté » dans nos discours se double d’une résistance envers toute substitution par un synonyme. Poser que ce fait têtu n’est pas infondé, c’est tenter de rendre (...)

1 | 2


À propos de l'auteur :

Directeur du département de philosophie.
Maître de conférences en philosophie et musique.
Spécialités : le concept de valeur dans l’éthique, l’économie, la sociologie ; phénoménologie allemande et française ; phénoménologie de la musique.


Courrier électronique : Patrick Lang


Du même auteur :
  • Edmund Husserl : Leçons sur l’éthique et la théorie de la valeur 1908-1914

    Patrick Lang
    Traduction française, introduction, notes et glossaire par Ph. Ducat, P. Lang et C. Lobo.
    Husserl est principalement connu en France pour ses recherches fondamentales en logique et théorie de la connaissance. Les traductions françaises de ces textes ont été si nombreuses qu’on a pu se croire autorisé à tenir les quelques développements relatifs à l’éthique qui y figuraient pour de malencontreuses incursions, portant la marque d’un intellectualisme et d’un logicisme inappropriés en cette matière. (...)

  • Klaus Weiler : Celibidache - Musiker und Philosoph

    Eine Annäherung

    Patrick Lang
    Celibidachiana II : Zeugnisse und Dokumente, Band 1
    Eine Edition der Sergiu Celibidache Stiftung
    herausgegeben von Patrick Lang und Mark Mast
    L’ascension de Sergiu Celibidache (1912-1996) commence le 29 août 1945, lorsqu’il dirige l’Orchestre Philharmonique de Berlin dans son premier concert public d’après-guerre en faisant sensation. Son évolution artistique ultérieure, les « années de pèlerinage » après 1955 sont décrites au même titre que la période munichoise : à partir de 1979, Celibidache conduit (...)

  • Sergiu Celibidache : Über musikalische Phänomenologie

    Ein Vortrag und weitere Materialien

    Patrick Lang
    Celibidachiana I : Werke und Schriften, Band 1
    Eine Edition der Sergiu Celibidache Stiftung
    herausgegeben von Patrick Lang und Mark Mast
    L’un des très rares textes théoriques publiés du vivant de Celibidache avec son accord. Il s’agit de la transcription d’une conférence donnée en 1985 à l’invitation de la Beethoven-Gesellschaft de Munich, accompagnée des autres communications et de la discussion publique qui suivit. Pour cette réédition, Patrick Lang a soumis le texte à une révision méticuleuse, (...)

1 | 2 | 3


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Creative Commons