• IFAC

Accueil  Publications  Articles ou chapitres  Whitehead et Einstein

Whitehead et Einstein

in À propos de la science (Tome 1) - Autour de la matière

mercredi 26 octobre 2011, Guillaume Durand


À propos de la science (Tome 1) - Autour de la matière, Sous la direction de Nabil El-Haggar et Rudolf Bkouche.

Présentation de l’éditeur :

La science est à la fois un processus de connaissance et de compréhension du monde, et un phénomène social. Ce dernier aspect a pris de plus en plus d’importance avec le développement technique qui tend à redéfinir l’ensemble de la société, autant le rapport des hommes au monde que le rapport des hommes entre eux. Ce sont ces aspects que les deux ouvrages À propos de la Science nous invitent à parcourir. Le premier tome, plus particulièrement consacré aux sciences de la matière et du mouvement, propose des articles sur l’histoire des sciences et son actualité, telle l’intelligence artificielle. Les sciences sont un domaine difficile d’accès et il n’y a pas de voie royale. En dehors des enseignements spécialisés, il est important que des scientifiques apportent un éclairage général qui, s’il ne saurait se substituer à l’étude d’un domaine de la science, permette à chacun de le cerner sans être obligé d’entrer dans ses arcanes. C’est ce que proposent ces écrits sur les sciences de la matière et de la lumière, sur l’astronomie, le mouvement, la mesure ou sur ce personnage emblématique de la science contemporaine qu’est Einstein.

# Broché : 397 pages
# Editeur : L’Harmattan (25 octobre 2011)
# Collection : Les rendez-vous d’Archimède
# Langue : Français




À propos de l'auteur :

Guillaume Durand

Voir en ligne : EthicA

Maître de Conférences.
Bioéthique, éthique médicale et clinique, philosophie de la médecine. Éthique de l’éducation


Courrier électronique : Guillaume Durand


Du même auteur :
  • Journal International de Bioéthique et d’éthique des sciences

    Évaluer l’autonomie du patient : le médecin à l’épreuve de la métaphysique

    2019

    Guillaume Durand
    Évaluer l’autonomie du patient : le médecin à l’épreuve de la métaphysique
    Face à des situations complexes, les soignants font l’épreuve de l’une des plus vieilles questions philosophiques : comment prouver la liberté d’une décision ? Dans le soin, il s’agit de déterminer si le patient a bien compris la situation, évalué les conséquences de ses choix et si sa décision est prise en l’absence de toute contrainte. En d’autres mots, la décision du patient est-elle une décision autonome ? Or quels sont les outils (...)

  • Livre Philosophie de la médecine - Ethique

    Philosophie du soin - Textes clés de philosophie du soin - VRIN

    30 mai 2019

    Guillaume Durand
    L’existence humaine est aujourd’hui une existence médicalisée. Le culte de la santé s’est imposé, tous les maux doivent trouver remède et le champ d’action de la médecine s’est élargi : assistance à la procréation, aide à mourir, amélioration des capacités de l’homme, etc. Le soin n’est plus seulement le rétablissement d’un équilibre biologique mais vise le maintien, la restauration et même l’instauration d’une certaine conception de l’existence, dans le respect et l’accomplissement de l’autonomie individuelle. (...)

  • « De la non-malfaisance procréative »

    Revue Bioethica Forum, Vol. 10, N°1, « la bienfaisance procréative »

    Guillaume Durand
    BIOETHICA FORUM Journal Suisse d’éthique Biomédicale
    2017 / Volume 10 / No. 1 La bienfaisance procreative
    Editorial Bernard Baertschi « It is better to beget healthy children » Focus : FORTPFLANZUNG UND WOHLTUN / LA BIENFAISANCE PROCREATIVE / PROCREATIVE BENEFICENCE Guillaume Durand « De la non-malfaisance procréative » Article original Mirriam Tyebally Fang, Nikola Biller-Andorno « Procreative beneficence : do we have a duty to improve our offspring ? » Viewpoint Andrea Büchler, Karène (...)

  • « Qu’est-ce que l’autonomie du patient ? »

    Revue Soin Gérontologie, vol. 21, n°122

    Guillaume Durand
    Que signifie l’autonomie du patient ? Si l’on définit un choix autonome comme un choix objectif et rationnel, la prescription du médecin n’est-elle pas toujours la voie la meilleure ? Mais la raison est-elle universelle ? Et un individu autonome est-il un individu qui agit conformément à sa seule raison ? La sensibilité, les désirs, les valeurs et les croyances ne sont-elles pas aussi essentielles pour penser l’autonomie de la personne ? Nos démocraties contemporaines sont marquées par un pluralisme (...)

1 | 2 | 3


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons