• IFAC

Accueil Événements du CAPHI  Les harmonies polytonales (...)

Le mercredi 9 février 2011 - 14h - 19h

Les harmonies polytonales au cinéma : étude des ressources expressives de la polytonalité dans la musique de films de John Williams

Journée d’études Polytonalités – Paris-Sorbonne, Maison de la Recherche, 28 rue Serpente, Paris 6e, salle 421

mercredi 9 février 2011, Jérôme Rossi


Dans le cadre de la journée d’études « Polytonalités »
Coord. Philippe Malhaire (Université Paris-Sorbonne)

Résumé.

Les ressources expressives de la polytonalité ont été largement utilisées par les
compositeurs de musique de films. Nous nous proposons d’étudier ici les différents registres d’expression associés aux harmonies polytonales dans leurs associations avec l’image et le récit.
Nous emprunterons nos exemples aux musiques de John Williams qui n’a eu de cesse d’explorer les registres émotionnelles de la polytonalité, tant dans ses versants intimes (A.I. Artificial Intelligence) voire sentimentaux (E.T. L’extraterrestre) que dans ses expressions héroïques (Superman, Indiana Jones I : Raiders of the Lost Ark) ou violentes (Star Wars IV, Jurassic Park 2). Nous serons amenés à distinguer polytonalité et polymodalité, ainsi que polytonalité verticale et polytonalité horizontale.

Vous trouverez l’affiche et le programme complet en pièces-jointes ci-dessous.

titre documents joints




À propos :

Maître de Conférences. Musique et musicologie.


Courrier électronique : Jérôme Rossi


Actualité de Jérôme Rossi
  • Mercredi 6 mars 2019 à 17h30

    Panayiotis Kokoras : Concert-rencontre avec le compositeur

    TU-Nantes (Théâtre Universitaire)

    Jérôme Rossi , Patrick Lang
    Solistes de l’Ensemble Utopik Laurent Berthomier, clarinette basse Michel Grizard, guitare
    Programme Slide pour guitare solo et électronique Mutation pour clarinette basse et électronique
    Dans Slide (2002), pour guitare classique, Kokoras magnifie grâce à l’électronique plusieurs sonorités extraordinaires en général non perceptibles par l’auditeur et même l’interprète. Ces « moments particuliers » sont ensuite organisés en phrases, sections, etc., dans une savante dramaturgie. Chaque seconde de l’oeuvre (...)


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons