• Caphi
Centre Atlantique de Philosophie

Revue LISA

Livrets d’opéra 1945-1970 : de la reconstruction à la contestation

Sous la direction de Gilles Couderc

dimanche 15 février 2015, Jérôme Rossi


L’après 1945 est pour l’opéra une période de grandes mutations et de tensions. D’une part, on assiste à la réouverture des maisons d’opéra affectées par les hostilités, avec la reprise du grand répertoire, tandis que naissent de nouveaux festivals d’opéra et des œuvres nouvelles mais l’élargissement du répertoire au-delà du langage tonal et la redécouverte des œuvres du passé vient d’organisations événementielles qui donnent l’exemple aux institutions. Elles abandonnent peu à peu un répertoire jugé trop conventionnel et des pratiques scéniques désuètes mais la création lyrique reste soumise au cahier des charges des grandes maisons qui mettent un frein à de nouvelles écritures scéniques. Les éditeurs de musique continuent de publier des œuvres commandées par des institutions nationales. Leurs livrets adaptent souvent des « pièces toutes faites » auxquelles des hommes de lettres ou des compositeurs apportent leur caution, écrivant parfois leurs propres livrets. S’ils s’accommodent d’une certaine modernité et investissent les champs social et politique, leur musique reste fidèle à des esthétiques anciennes d’où des tensions entre livret et musique.

D’autre part, à l’exception du Royaume-Uni, l’opéra en tant qu‘institution est rejeté comme citadelle du conservatisme bourgeois émanant d’une culture liée à la montée des périls dans les années 1930. Pour certains compositeurs qu’animent l’utopie européenne et le désir de construire un monde meilleur, le genre apparaît comme une insulte à la création. Certains novateurs manifestent peu d’intérêt pour le genre et préfèrent écrire des œuvres pour le concert où la voix est associée à de petits ensembles orchestraux atypiques. Leurs futurs opéras expriment la singularité de leur auteur et leurs choix esthétiques. Dans les années 1960, la contestation de l’institution et l’adhésion à une nouvelle utopie culturelle favorisent l’émergence du théâtre musical, autre façon de considérer l’opéra, qui témoigne du désir de renouveler le genre lyrique et d’explorer de nouveaux rapports entre musique et littérature.

Ces tensions et mutations posent la question du rôle et de la place de l’opéra dans la société de la deuxième moitié du XXe siècle ? Reflète-t-il toujours le monde environnant et dans quelle mesure ? Peut-il ou doit-il se tenir à l’écart des débats politiques et sociaux du moment alors que théâtre et danse les reflètent de manière plus immédiate ?

Revue consultable en ligne à l’adresse suivante : http://lisa.revues.org/6207




À propos de l'auteur :

Maître de Conférences. Musique et musicologie.


Courrier électronique : Jérôme Rossi


Du même auteur :
  • Sous la direction de Jérôme Rossi

    La musique de film en France

    Editions Symétrie

    Jérôme Rossi
    Depuis la première partition pour ensemble instrumental écrite spécifiquement pour un film, L’Assassinat du duc de Guise de Camille Saint-Saëns en 1908, le cinéma a demandé aux plus grands compositeurs de participer à cette union moderne de l’image et du son, héritière de l’« art total » wagnérien. Mais ces musiques « savantes » ne sauraient résumer à elles seules la prodigieuse diversité de la musique au cinéma qui a intégré, au fur et à mesure de son histoire, les chansons à la mode, les improvisations de (...)

  • Sous la direction de Lucie Kayas et Hervé Lacombe

    Du langage au style, singularités de Francis poulenc

    Société française de musicologie

    Jérôme Rossi
    Pétrie d’influences, écrite dans des genres établis, fondamentalement tonale, l’œuvre de Francis Poulenc montre de manière éclatante qu’il est encore possible, durant la première moitié du xxe siècle, de tirer un style éminemment personnel d’un langage hérité. Animée de paradoxes et oscillant du profane au sacré, empruntant constamment sa matière à d’autres auteurs sans jamais perdre son caractère propre, la musique du compositeur français est reconnaissable entre toutes. Elle porte la marque de singularités (...)

  • Sous la direction de J-M. Jacono et L.Pons

    Henri Tomasi, du lyrisme méditerranéen à la conscience révoltée

    Presses Universitaires de Provence

    Jérôme Rossi
    Ce livre propose une première synthèse des recherches musicologique consacrées au compositeur Henri Tomasi (1901-1971). Des racines corses et provençales à sa carrière de compositeur, des aspects d’un lyrisme méditerranéen aux révoltes d’un musicien pleinement concerné par les bouleversements et les injustices qu’a traversés son siècle, Henri Tomasi fait de l’ensemble de son œuvre l’écho d’un humanisme vibrant, qui l’amène de l’inquiétude mystique à un engagement exigeant. L’esthétique, la pensée, les (...)

  • Sous la direction de Cécile Auzolle

    La création lyrique en France depuis 1900

    Presses universitaires de Rennes

    Jérôme Rossi
    Que signifie créer un opéra, en France, depuis 1900 ? Ce volume propose des outils pour comprendre et découvrir les paradoxes, les utopies et la réalité de la scène lyrique dans un univers bousculé par plusieurs guerres et de profonds changements sociaux et culturels. Les analyses sont complétées par des entretiens avec Georges Aperghis, Isabelle Aboulker, Graciane Finzi, Pierrette Fleutiaux, Pierre Bartholomée et Jean-Baptiste Barrière. (...)

  • Sous la direction de Cécile Carayol et Jérôme Rossi

    Musiques de séries télévisées

    Presses Universitaires de Rennes

    Jérôme Rossi
    En se fondant sur un corpus varié de séries américaines et françaises – de Twilight Zone (1959) aux Revenants (2012) – cet ouvrage étudie les musiques sous les angles successifs de la spécificité de la musique de série – singularités esthétiques et mémoire spectatorielle –, des rapports des partitions de séries avec celles proposées par le cinéma, et de la possibilité de compositions hybrides mélangeant les genres.
    Cécile Garayol est maître de conférences en musicologie à l’université de Rouen, son (...)

1 2 3


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons