• Caphi
Centre Atlantique de Philosophie
Accueil du site Événements du CAPHI  Big Data et santé : danger (...)

Jeudi 9 février 18h-0h00

Big Data et santé : danger ou progrès ?

Stéréolux – Nuit blanche des chercheurs

jeudi 9 février 2017, Guillaume Durand


18H30 - 19H20 / SALLE MAXI

Dans le domaine de la santé, le big data correspond à l’ensemble des données socio-démographiques et biomédicales disponibles, collectées auprès de différentes sources. A petite comme à grande échelle, l’exploitation de ces données présente des avantages considérables : aide au diagnostic, au choix des traitements, pharmacovigilance, épidémiologie... Mais en santé comme dans bien d’autres domaines, les progrès technologiques s’accompagnent de nombreux défis techniques et humains, et posent autant de questions éthiques.

http://www.nuitblanchedeschercheurs...

Le programme de la nuit : http://www.nuitblanchedeschercheurs...




À propos :

Guillaume Durand

Voir en ligne : EthicA

Maître de Conférences. Bioéthique, éthique médicale et clinique, philosophie de la médecine. Éthique de l’éducation


Courrier électronique : Guillaume Durand


Actualité de Guillaume Durand
  • 2017-2018

    Recrutement Master 2 mémoire et stage Philosophie - Ethique médicale et clinique

    CAPHI-CHU de Nantes

    Guillaume Durand
    « Enjeux éthiques de la médecine personnalisée dans le cadre de la consultation de génétique médicale »
    2017-2018
    Directeurs de mémoire : Guillaume Durand – Dr Sandra Mercier
    « La révolution du séquençage haut débit en génétique moléculaire bouscule les pratiques de génétique clinique connues jusqu’à présent. L’accessibilité à des tests génétiques portant sur un panel de gènes voire sur l’ensemble des gènes (exome) d’un individu exige une réflexion éthique et médicale fondamentale : jusqu’où faut-il respecter (...)

  • Le 30 janvier 2017

    « La médecine des désirs »

    Faculté de Médecine - Université de Genève - conférence invitée

    Guillaume Durand
    « La médecine des désirs »
    Conserver une apparence jeune, améliorer ses capacités mémorielles le jour d’un examen, vouloir un enfant de sexe masculin et de grande taille, etc. : lorsque de tels désirs ne sont pas liés à des pathologies et cherchent dans la médecine et ses techniques le moyen de s’accomplir, on parle de « médecine des désirs ». Or jusqu’où l’homme peut-il façonner ainsi sa nature et celle de sa progéniture ? Faut-il au nom des libertés individuelles n’imposer aucune limite ? La médecine est-elle (...)


Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons