• IFAC

Accueil Publications  Articles ou chapitres dans des ouvrages (...)
  • dans « Les formes historiques du Cogito » (dir. K. S. Ong-van-Cung)

    Le moi ne tient-il qu’au fil de la conscience ?

    L’héritage cartésien de Locke et Reid sur l’identité personnelle

    Angélique Thébert
    Cherchant à préciser ce qui assure la continuité du Moi, l’approche cartésienne la fait résider dans une substance pensante. En reformulant la question sous l’angle de l’identification de soi par soi, Locke fait reposer l’identité de la personne sur la seule conscience. Mais à partir de l’examen critique d’objections de Reid, nous montrons que Locke n’évince pas totalement la substance de la personne et nous précisons le rôle qu’il attribue à la « même conscience » dans la constitution de soi (par (...)

  • Traduction inédite du texte latin des Notae in programma quoddam (1647) de René Descartes

    Denis Moreau
    Une traduction des Notae in programma quoddam de Descartes a été réalisée à l’université de Nantes dans le cadre d’un cours de latin pour étudiants en philosophie. Elle vient de paraître dans le collectif Cheminer avec Descartes, dir. Thibaut Gress, Paris, Classiques Garnier, 2018, p. 191-212
    Étudiants ayant participé à la traduction : Valeria Castagnini, Marion Cotineau, Angela Ferraro, Mathilde Lancelot, Anne Woisson, Vincent Gémin, Pierre Guignard, Jean-Max Lemoine, Renoue Mougani, Samy (...)

  • Dieu

    Encyclopédie philosophique en ligne

    Cyrille Michon
    Dieu est Dieu, nom de Dieu. Ce titre tautologique et ironique de Maurice Clavel pourrait servir à marquer la difficulté de dire plus, de dire quoi que ce soit, sur Dieu, y compris ce que signifie le mot ‘Dieu’. L’exposé qui suit se limitera à son usage au singulier, sans article et fonctionnant comme un nom propre, qui est le plus courant dans le monde occidental contemporain. Il est notamment utilisé dans les trois grandes religions dites monothéistes (Judaïsme, Christianisme, Islam) et dans les (...)

  • La responsabilité pour ce qui est inévitable

    in J.-B. Guillon, Le libre arbitre. Approches contemporaines.

    Cyrille Michon
    Sommaire : 1. La stratégie de Frankfurt contre le PAP et sa généralisation aux conséquences. 2. Les ressources de la Conception Causale. 3. La responsabilité pour les conséquences inévitables d’omissions imputables. 4. La responsabilité pour les conséquences inévitables des actions. 5. Conclusion

  • Sous la direction de Céline Chérici, Jean-Claude Dupont et Charles T. Wolfe

    Physique de l’esprit. Empirisme, médecine et cerveau (XVIIe-XIXe siècles)

    Hermann éditeurs, 2018

    Angélique Thébert
    Aux XVIIe et XVIIIe siècles, l’exploration des fonctions cérébrales est prônée à la fois dans le cadre de la philosophie empiriste, plus spécialement lockéenne, et dans celui du programme cartésien. C’est ainsi que le cerveau acquiert son statut d’objet légitime pour une science nouvelle, qui serait une physique de l’esprit. Alors que la mise en œuvre effective de cette exploration était redoutable, les questions touchant la matière cérébrale étaient déjà débattues : la matérialité et la localisation des (...)

  • Edited by D. Williams, M. Schmitt, and Q. Wheeler

    The Future of Phylogenetic Systematics : The Legacy of Willi Hennig

    Cambridge University Press, 2016, 485 pp.

    Sophie Pécaud
    Willi Hennig (1913–76), founder of phylogenetic systematics, revolutionised our understanding of the relationships among species and their natural classification. An expert on Diptera and fossil insects, Hennig’s ideas were applicable to all organisms. He wrote about the science of taxonomy or systematics, refining and promoting discussion of the precise meaning of the term ’relationship’, the nature of systematic evidence, and how those matters impinge on a precise understanding of (...)

  • Sous la direction de Lucie Kayas et Hervé Lacombe

    Du langage au style, singularités de Francis poulenc

    Société française de musicologie

    Jérôme Rossi
    Pétrie d’influences, écrite dans des genres établis, fondamentalement tonale, l’œuvre de Francis Poulenc montre de manière éclatante qu’il est encore possible, durant la première moitié du xxe siècle, de tirer un style éminemment personnel d’un langage hérité. Animée de paradoxes et oscillant du profane au sacré, empruntant constamment sa matière à d’autres auteurs sans jamais perdre son caractère propre, la musique du compositeur français est reconnaissable entre toutes. Elle porte la marque de singularités (...)

  • Ockham

    Encyclopédie philosophique en ligne

    Cyrille Michon
    Guillaume d’Ockham est associé au nominalisme, entendu comme la thèse selon laquelle tout ce qui existe est une chose individuelle, et au « rasoir » qui serait le principe d’économie ontologique permettant d’éliminer les entités inutiles. Après une brève biographie (section 0), l’article précise et corrige la conception du nominalisme et le rôle du principe d’économie, et les situe dans le très vaste ensemble de la pensée philosophique et théologique du franciscain. La logique (section 1), la théorie de la (...)

  • Carl Dahlhaus

    L’esthétique de la musique

    Traduit et annoté sous la direction de Julien Labia par Julien Farges, Julien Labia, Charlotte Loriot, Nathalie Lucas, Elise Marrou, Alain Patrick Olivier, Francesco Peri, Nicolas Rialland

    Alain Patrick Olivier
    Carl Dahlhaus (Hanovre, 1928-Berlin, 1989) étudia la philosophie et la musicologie. Il enseigna de 1967 à jusqu’à la fin de sa carrière à la Technische Universität de Berlin Ouest. Colossale par son volume et son importance, son oeuvre influença une génération d’intellectuels et marque encore profondément les études sur la musique depuis le dernier tiers du vingtième siècle. L’Esthétique de la musique est son premier grand livre : en plus d’être un ouvrage fondamental pour comprendre les développements (...)

  • Sous la direction de F.Toudoire-Surlapierre et P.Lecroart

    Marges de l’opéra : Musique de scène, musique de film, musique radiophonique 1920-1950

    Editions VRIN

    Jérôme Rossi
    Au XXe siècle, des années vingt aux années cinquante, l’opéra apparaît comme un genre en crise dont la mort est déjà proclamée. Si le déploiement des Ballets russes puis des Ballets suédois a ouvert, en France, une voie de substitution pour développer de nouveaux modes de collaboration entre la musique et la scène, on connaît mal les possibilités alors offertes par le théâtre que l’autorité récente du metteur en scène a profondément renouvelé. De même, deux nouveaux médias, le cinéma et la radio, donnent aux (...)

  • Sous la direction de J-M. Jacono et L.Pons

    Henri Tomasi, du lyrisme méditerranéen à la conscience révoltée

    Presses Universitaires de Provence

    Jérôme Rossi
    Ce livre propose une première synthèse des recherches musicologique consacrées au compositeur Henri Tomasi (1901-1971). Des racines corses et provençales à sa carrière de compositeur, des aspects d’un lyrisme méditerranéen aux révoltes d’un musicien pleinement concerné par les bouleversements et les injustices qu’a traversés son siècle, Henri Tomasi fait de l’ensemble de son œuvre l’écho d’un humanisme vibrant, qui l’amène de l’inquiétude mystique à un engagement exigeant. L’esthétique, la pensée, les (...)

1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6

Haut de page up

rechercher sur le caphi


aide & repérage

logouniv       Le site du CAPHI est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 2.0 France.      Contrat Creative Commons